30 mars 2017
Ringuette
Saison de succès pour les Abeilles
Par: Maxime Prévost Durand
Ringuette Saint-Hyacinthe a dépassé la centaine de joueuses au cours de la dernière saison.  Photothèque | Le Courrier ©

Ringuette Saint-Hyacinthe a dépassé la centaine de joueuses au cours de la dernière saison. Photothèque | Le Courrier ©

Trois équipes qualifiées pour le championnat provincial, de nombreuses formations championnes et finalistes dans différents tournois, les Abeilles de Saint-Hyacinthe ont connu une saison remplie de succès à tous les niveaux.

Publicité
Activer le son

Deux équipes des Abeilles, les benjamines B et les junior B, participeront au cours de la fin de semaine au championnat provincial de ringuette du côté de Boucherville. Deux semaines plus tôt, les cadettes A passaient à un cheveu d’accéder à la demi-finale, alors que le volet des finales provinciales de cette catégorie étaient disputées à ce moment.

Ces trois formations de Ringuette Saint-Hyacinthe ont connu passablement de succès tout au long de la saison. Les Abeilles junior B ont été sacrées championnes des tournois de Saint-Hubert et Longueuil, tandis que les cadettes A ont remporté le tournoi des Moulins (Mascouche) et la médaille d’argent au tournoi de Roussillon. Les benjamines B ont quant à elle accédé à la finale des tournois de Repentigny et des Moulins.

D’autres équipes des Abeilles ont aussi connu de beaux parcours lors de tournois. Le club maskoutain novice C a remporté les tournois de Saint-Bruno et Gatineau, tandis que les moustiques ont présenté un dossier parfait au tournoi de Montréal-Nord. Les Abeilles novice A ont bien fait du côté de Repentigny où elles ont atteint la finale.

Une association en pleine expansion

En plus des succès sur la glace, Ringuette Saint-Hyacinthe jouit d’une popularité grandissante dans la région. Avec tout près de 85 joueuses l’an dernier, l’association maskoutaine a franchi le cap des 120 joueuses au cours de la dernière saison.

« En trois ans, on a pratiquement triplé le nombre d’inscriptions », fait remarquer le président, Sébastien Duff. Le plus grand défi selon lui est de faire connaître la ringuette, un sport encore méconnu, estime-t-il. Au cours de la dernière saison, des équipes ont représenté Saint-Hyacinthe dans chacune des catégories, de pré-moustique à inter.

Afin d’offrir le meilleur encadrement aux joueuses, l’association a fait de la formation des entraîneurs son cheval de bataille cette saison. Comme le hasard fait souvent bien les choses, la personne chargée de former les entraîneurs maskoutains à Ringuette Québec, Denis Fontaine, a récemment déménagé à Saint-Hyacinthe et a été nommé directeur technique de l’association.

Portes ouvertes

Afin de promouvoir le sport, Ringuette Saint-Hyacinthe tiendra des portes ouvertes le dimanche 2 avril, de 11 h à 15 h, au Stade L.-P.-Gaucher. Les filles de 3 ans et plus sont invitées à aller essayer la ringuette. Il suffit d’amener ses patins, des gants et un casque. 

image