19 juillet 2018
Avec plus de 142 combats disputés
Saison record pour les Apprentis Champions
Par: Maxime Prévost Durand
Samuel Lajoie (sur la photo) a été le boxeur le plus actif des Apprentis Champions avec Caroline Letellier, qui ont chacun disputé 11 combats cette saison. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Samuel Lajoie (sur la photo) a été le boxeur le plus actif des Apprentis Champions avec Caroline Letellier, qui ont chacun disputé 11 combats cette saison. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Apprentis Champions peuvent compter sur un nombre toujours grandissant de jeunes athlètes.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Apprentis Champions peuvent compter sur un nombre toujours grandissant de jeunes athlètes. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’école de boxe Les Apprentis Champions a connu la plus grande saison de son histoire en termes de nombre de combats, alors que ses protégés ont disputé un total de 142 duels entre août dernier et aujourd’hui.

Publicité
Activer le son

Au total, pas moins de 30 boxeurs différents sont montés dans le ring durant cette 21e saison de l’école de boxe. Ils ont affronté des adversaires d’une cinquantaine de clubs différents et ont parcouru pratiquement l’ensemble des régions du Québec, en plus de participer à des galas en Ontario et aux États-Unis.

Le vétéran Samuel Lajoie, la jeune Caroline Letellier et la recrue de 11 ans Asfand Khan ont été ceux qui ont vu l’action le plus souvent avec 11 combats chacun.

« Ça a réellement été une belle saison, résume Steve Choquette, entraîneur-chef et directeur général des Apprentis Champions. Notre seule faiblesse est qu’on n’a pas eu de boxeur qui s’est rendu au championnat canadien. »

Samuel Lajoie était l’un des plus sérieux prétendants à une participation au championnat canadien, mais les choses n’ont pas tourné en sa faveur. Il a malgré tout connu une année couronnée de succès, franchissant même le cap des 100 combats amateurs en carrière (il en a 101 à ce jour).
« Il a notamment affronté [Wyatt] Sandford, qui est champion canadien, et a battu Thomas Blumenfield, qui est allé chercher la médaille d’argent aux Jeux du Commonwealth, chez lui à Montréal », énumère son entraîneur.

La relève des Apprentis Champions a quant à elle eu l’occasion de prendre de l’expérience, alors qu’une trentaine de combats PB8 (pré-boxe 8 ans), ce programme de la Fédération de boxe olympique du Québec dédié aux plus jeunes athlètes, ont été disputés dans la dernière année.
« Il n’y a pas de gagnant ni de perdant dans ces combats, mais ça leur donne de l’expérience et ils ont besoin de ce bagage pour continuer leur développement », estime Steve Choquette, qui consacre beaucoup d’efforts auprès de sa jeune clientèle.

Voir encore plus grand

Avec la saison qu’il vient de connaître, le directeur général des Apprentis Champions se permet de voir toujours plus grand. Question de poursuivre la croissance du club, M. Choquette avoue avoir d’autres projets en tête, dont un programme spécialement conçu pour les plus jeunes.

« Il est là, mais pour l’instant, il est sur la tablette, indique-t-il. On attend de voir comment ça pourrait fonctionner, mais ça serait quelque chose de gros que personne n’a encore fait. »

Avec le nombre grandissant de boxeurs qui fréquentent son école de boxe, de nouveaux entraîneurs devront par ailleurs être formés s’il veut pouvoir répondre à la demande. « On en a formé trois cette année, mais ce n’est pas assez encore. On a ajouté des heures d’entraînement pour que nos compétiteurs se développent plus, alors il nous faudrait environ trois entraîneurs de plus. »

Le programme « Sors de ton coin » a quant à lui été reconduit pour une deuxième année et a pu poursuivre sa mission d’aider des adolescents âgés de 9 à 17 ans à combattre différentes problématiques d’ordre social (intimidation, pauvreté, faible estime de soi et gestion de la colère) en participant tout à fait gratuitement à des cours de boxe. Le programme, soutenu notamment par la députée provinciale Chantal Soucy, a même reçu une mention de mérite de la part de la MRC des Maskoutains au gala Prix Distinction-Famille.

Parmi les autres projets sur la table, les Apprentis Champions penseront à revoir la formule de leur gala annuel, Boxemania, considérant le succès qu’il obtient année après année. « On pense aller plus gros, dans un aréna, et faire vraiment une journée complète de boxe, avec les enfants en après-midi et les plus vieux en soirée », explique-t-il, en faisant allusion au Stade L.-P.-Gaucher. Rien n’est toutefois fixé à ce niveau, si ce n’est que cette option sera évaluée. Jusqu’ici, le gala se déroule au centre communautaire aquinois. 

image