17 janvier 2013
Salon de Détroit : place à l’optimisme!
Par: Marc Bouchard

Pour un chroniqueur automobile, janvier annonce le retour des grands salons de l’auto. Et bien que celui de Montréal soit à nos portes, c’est surtout le salon international de l’auto de Détroit qui retient l’attention. Il faut dire qu’avec ses 59 premières mondiales, cette grande fête de l’automobile semble avoir retrouvé ses lettres de noblesse.

publicité

Mieux encore, les résultats de ventes automobiles des derniers mois, tant au Canada qu’aux États-Unis, ont de quoi réjouir. Sans être revenu au salon à grands déploiements hollywoodiens auquel on avait droit il y a quelques années, le salon de Détroit dégageait un optimisme prudent.

Mais place aux vraies vedettes du salon de Détroit, des voitures et des concepts spectaculaires que l’on verra bientôt sur nos routes.

Chevrolet Corvette

Difficile de passer sous silence celle qui a fait rêver tout le salon dès l’ouverture aux journalistes. La Corvette, qui reçoit le vocable historique de Stingray, est totalement redessinée. Plus racée, plus légère, elle compte aussi sur un habitacle repensé, et sur une nouvelle motorisation de 450 chevaux, capable de la propulser de 0 à 100 km à l’heure en 4 secondes, ce qui en fait la Corvette de base la plus rapide jamais construite!

Nissan Versa Note

La Versa connaît déjà sa part de succès, mais on attendait avec une certaine impatience la version hatchback. Déjà connue au Japon, elle héritera chez nous d’un 4 cylindres de 109 chevaux, et d’une tonne de technologies embarquées. Pour le moment, Nissan ne parle que d’une boîte automatique CVT pour l’équiper. Le prix canadien est toujours à venir, mais elle sera offerte aux États-Unis pour moins de 14 000 $.

Toyota Furia

Simple prototype, c’est vrai, la Furia n’en est pas moins un événement en soi pour Toyota. Celle qui pourrait laisser présager du prochain style de la Corolla s’enhardit d’une allure plus sportive, et d’une silhouette spectaculaire, ce qui n’est pas l’habitude du constructeur japonais. Aucun indice évidemment sur la nouvelle génération de Toyota, mais si elle ressemble à la Furia, elle pourrait être plus populaire que jamais.

Ford Atlas

Déjà champion toute catégorie de la camionnette (même si c’est le Ram qui a remporté le titre de camion nord-américain de l’année), Ford est bien décidé à ne pas se laisser rattraper par la concurrence. Et c’est avec l’Atlas, un concept dévoilé avec éclat, que Ford pourrait améliorer son grand F150. Même type de silhouette, bien que mieux réussie, encore plus de technologie et surtout le moteur Ecoboost de prochaine génération viennent habiller ce véhicule dont la date de sortie n’est pas encore dévoilée.

Hyundai HCD14

Un autre prototype et d’autres grands espoirs sont ravivés par Hyundai avec la présentation de son véhicule HCD14. Des lignes fluides (on l’appelle le style « métal liquide »), un raffinement hors du commun, le HCD14 devrait, selon les dirigeants de Hyundai, être le signe du nouveau style de la compagnie pour ses voitures haut de gamme. Sous le capot, pour le moment, le moteur 5.0 litres Tau déjà connu… mais Hyundai peut réserver bien des surprises.

Acura NSX

Elle est loin d’être prête pour la route, mais l’Acura NSX ne peut pas être négligée. Ce grand concept, qui verra le jour en 2015, se raffine d’un salon de l’auto à l’autre. Cette fois, en plus de la spectaculaire silhouette, on a présenté un intérieur mieux défini, un moteur hybride et un rouage intégral SH-AWD. Vivement l’année 2015!

Kia Cadenza

Elle a beau partager sa mécanique avec l’Azera de Hyundai (disponible ailleurs qu’au Canada), la Kia Cadenza est une grande berline à traction avant aux lignes fluides et intéressantes, tout à fait dans la lignée du constructeur coréen. Belle voiture, mais pas aussi spectaculaire que ce à quoi Kia nous a habitués, la Cadenza, déjà vendue ailleurs, viendra combler un manque dans le catalogue coréen.

VW CrossBlue

La mode est aux utilitaires de taille moyenne, et VW, qui tente par tous les moyens de couvrir tous les créneaux, est bien décidé à s’insérer dans le marché. Le CrossBlue pourrait être la solution. Exclusif aux marchés canadiens et américains, fabriqués aux États-Unis, le CrossBlue sera doté d’une motorisation hybride branchable capable d’une autonomie de 22 kilomètres environ. Sage décision, mais il faudra encore être patient.

Évidemment, des dizaines d’autres voitures ont été présentées au public pour la première fois. Signe des temps, aucun dévoilement n’a cependant été fait avec les pétards et la musique rock des années précédentes. Comme quoi le salon de Détroit a vraiment voulu faire de ses voitures les véritables vedettes de l’année. Le salon de Détroit ouvre au public du 17 au 29 janvier et attend près de 800 000 visiteurs.

image