28 mars 2019
Samuel Lajoie expéditif en finale de Boxemania
Par: Maxime Prévost Durand

Samuel Lajoie n'a eu besoin que d'un round pour faire plier son adversaire en finale de Boxemania. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pas moins de 28 combats ont été disputés à Boxemania samedi et 27 boxeurs ont représenté le club hôte, l'école de boxe Les Apprentis Champions.

Un seul round. Voilà ce que ça a pris à Samuel Lajoie pour l’emporter en finale du gala amateur Boxemania, présenté samedi, au centre communautaire aquinois, par l’école de boxe Les Apprentis Champions.

Devant une foule partisane de près de 400 personnes, le Maskoutain n’a laissé aucune chance à son adversaire, Alek Caron (club Impérium), un médaillé d’or de la compétition Combattants Ultimes l’an dernier. Avec aplomb, il a martelé son rival de coups au corps dès le son de la cloche. Avant même la fin du round, une frappe directement aux côtes a fait plier Alek Caron, forcé de mettre un genou au sol. L’arbitre a ensuite signalé la fin du combat, semant l’euphorie à l’intérieur du centre communautaire.

« Ça faisait trois semaines qu’on travaillait sur ce coup à l’entraînement. Il l’a essayé et ça a marché », s’est exclamé l’entraîneur Steve Choquette, fidèle allié de Samuel Lajoie depuis ses débuts.

La victoire était d’autant plus satisfaisante pour celui qui disputait son 108e combat amateur puisqu’il s’agissait fort probablement de son tout dernier en sol maskoutain avant de passer chez les pros. Avant de franchir cette étape dans sa carrière, il participera pour la première fois au championnat canadien à la fin avril.

Les filles volent le show

Avec un total de 28 combats présentés à ce 11e Boxemania, le gala était présenté en deux parties, soit une en après-midi avec les boxeurs de la relève et une autre en soirée avec en vedette les volets juvénile et senior principalement. Tant à l’une qu’à l’autre de ces deux parties, ce sont les filles qui ont retenu l’attention.

En après-midi, le duel entre Vanessa Anctil et Noémie Labelle (Boxe BG) chez les juvéniles a été élu meilleur combat de la carte. Même si elle montait sur le ring pour la première fois, Vanessa a réussi à s’imposer avec sa force de frappe, malgré la ténacité de son adversaire, pour l’emporter par décision unanime.

En soirée, c’est le combat entre Caroline Letellier et Magalie Longtin (Sherbrooke) qui a reçu le titre du meilleur combat. Dans une reprise de la finale du Défi des champions, survenue quelques semaines plus tôt, Magalie a de nouveau été couronnée gagnante par décision partagée des juges, non sans une fière opposition de la favorite locale. Les deux pourraient d’ailleurs se retrouver de nouveau lors du championnat canadien, à la fin avril, puisqu’elles seront toutes les deux de la partie chez les 60 kg juvénile.

Les filles étaient plutôt bien représentées à ce gala alors que 10 des 28 combats étaient féminins. Chez les seniors, Sarah-Claude Beauregard s’est inclinée par décision unanime face à Sarabe Abdul Hadi (Thaïlong), tandis que Sarah Anctil et Laury Valiquette, toutes deux des Apprentis Champions, ont fait une démonstration. Chez les plus jeunes, Noémy Jodoin (benjamine) a remporté sa deuxième victoire en trois semaines en plus d’être élue meilleure boxeuse du gala de l’après-midi au terme de sa victoire par décision unanime contre Gabriella Demers (Aly). Du club maskoutain, Aissatou Talibe Diallo a aussi signé une victoire par décision unanime chez les benjamines, puis Maélya Ménard et Daphnée Jodoin ont livré des combats PB8.

Un K.-O. signé Guillaume Drouin

Une autre performance qui a retenu l’attention est celle de Guillaume Drouin, chez les seniors, lors de l’avant-dernier combat de la soirée. Opposé à Maxime Fernandez (Robertsonville), il a remporté son duel par arrêt de l’arbitre au 2e round et a été élu meilleur boxeur du gala. Avec des coups au corps répétés, il a donné un premier compte de huit à son adversaire au premier round avant de sceller l’issue dès le round suivant.

Dans les autres combats, Mohammed Ali Khan a réussi à l’emporter par décision partagée face à Emrick Croteau (Sherbrooke) sous les encouragements soutenus de la foule, comme l’avait fait son jeune frère Asfand plus tôt dans la soirée face à Jessy Prégent (Boxe BG). Ludovik Jodoin (cadet) et Zied Zammit (senior) ont quant à eux subi la défaite par décision unanime. Symon Huneault-Bourbonnais (senior) s’est finalement battu dans un combat défi face à Simon Ouimet (Impérium), qui a accepté de remplacer au pied levé un boxeur qui s’était désisté à quelques heures d’avis. Tommy Dussault et Sébastien Schmouth ont quant à eux participé à un combat de démonstration, puis Alexandre Rondeau a fait un combat défi.

Au sein de la relève des Apprentis Champions, Isaac Lapointe a surpris son adversaire avec une puissante frappe pour l’emporter par TKO au 1er round, puis le jeune vétéran Hugo Letellier, dont c’était le 40e combat malgré qu’il soit seulement âgé de 13 ans, l’a emporté par décision unanime. Thomas Poitras a quant à lui livré l’une de ses meilleures performances pour gagner de façon unanime. Loïk Blanchette, Nathaniel Doyon et Anthony Guindon ont livré des combats PB8, tandis qu’Alex Dubé a participé à un combat défi. En finale du gala de matinée, Rémi Hamel a été contraint d’abandonner après le 1er round en raison d’une blessure à l’épaule.

Au total, Les Apprentis Champions ont présenté une fiche de dix victoires et cinq défaites lors de combats avec verdicts. Ils ont également pris part à cinq combats PB8, trois démonstrations et deux combats défi.

image