5 décembre 2013
Sans subvention
Par: Martin Bourassa
publicité

La Ville de Saint-Hyacinthe a répété sur tous les tons ces derniers mois qu’il fallait oublier les subventions, vu l’état des finances publiques.

C’est l’argument qui a servi à faire avaler l’idée qu’il fallait absolument confier la construction d’une nouvelle glace au secteur privé. Avec la même tactique, soit l’absence de subvention, on a tenté en vain de convaincre les Maskoutains de privilégier l’aménagement d’un passage à niveau sur le boulevard Casavant.Fort d’un investissement privé de 12 M$ pour un nouvel aréna, la Ville s’est mise en mode dépense. Sans demander ou attendre de subvention, elle a annoncé ces derniers mois une dépense de 10 M$ à la Métairie et de 4,3 M$ au stade C.-A.-Gauvin.Saint-Hyacinthe la généreuse a même déniché 1 M$ dans ses tiroirs pour un terrain synthétique au Cégep et trouvé le moyen d’initier le projet de centre communautaire Saint-Joseph, elle qui peine à terminer celui de Douville, d’autres projets réalisés sans subvention. Puis, surprise, Québec annonce du jour au lendemain l’octroi de 130 M$ pour construire ou rénover 84 arénas, piscines, gymnases, terrains de soccer et de football. Et selon une analyse récente de La Presse, cette manne aurait favorisé les comtés péquistes, ce que n’a pas entièrement nié la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Marie Malavoy, en parlant de rattrapage nécessaire dans certaines régions négligées par le gouvernement Charest. J’imagine qu’on peut inclure Saint-Hyacinthe dans le lot. Mais de peine et de misère, Québec n’a pu trouver que deux projets à financer chez nous, soit une mauvaise version d’un projet de gymnase à l’école Fadette et un projet de centre multifonctionnel à Saint-Damase. Je dis ça comme ça, mais si la Ville avait présenté une demande de subvention pour la construction d’une nouvelle glace au Pavillon de la Jeunesse au lieu de tenir pour acquis qu’elle ne viendrait jamais, nous n’aurions peut-être pas l’impression que la Ville vit au-dessus de nos moyens.J’ai bien hâte de voir mon compte de taxes 2014, pas vous?

M.B.

image