16 septembre 2021
Canada 2021
Savard-Tremblay gonflé à bloc pour le dernier droit
Par: Jean-Luc Lorry

En cas de victoire aux élections fédérales, le candidat bloquiste Simon-Pierre Savard-Tremblay ne manque pas de propositions pour défendre les intérêts des citoyens de la circonscription à Ottawa. Photo gracieuseté

À quelques jours du scrutin, le candidat du Bloc québécois, Simon-Pierre Savard-Tremblay, se dit confiant et fier de sa campagne. Le député sortant a rencontré des citoyens et il a rendu visite à des organismes et des entreprises situés dans la circonscription de Saint-Hyacinthe–Bagot.
Publicité
Activer le son

« Je remercie sincèrement ceux et celles qui m’ont accordé de leur temps et m’ont permis de leur présenter mes propositions. C’est avec un plaisir sincère que je développerai encore davantage la collaboration qui s’est établie avec la communauté au cours de mon dernier mandat, si j’ai l’honneur de me voir à nouveau accorder leur confiance », a indiqué M. Savard-Tremblay dans un communiqué adressé aux médias.

Le candidat bloquiste compte sur l’élection de plusieurs candidats et candidates de sa formation politique pour continuer à défendre les intérêts des Québécois à Ottawa. « Je crois que la bataille pour le pouvoir se jouera en banlieue de Toronto. Pour le Québec, il faut que le prochain gouvernement soit minoritaire sous la haute surveillance du Bloc québécois », espère Simon-Pierre Savard-Tremblay, en entrevue au COURRIER.

L’équipe libérale de Justin Trudeau vise cette fois la majorité. Celui qui sollicite un second mandat estime que le Bloc québécois n’est pas resté les bras croisés. « Lors de la dernière législature, le Bloc québécois a remporté un paquet de batailles. Je pense au projet de loi sur la gestion de l’offre qui a franchi plusieurs étapes, à l’adoption d’une motion sur l’assurance-emploi pour les personnes malades et à la modernisation de la Loi sur la radiodiffusion », énumère M. Savard-Tremblay.

Propositions du Bloc

Comme propositions qu’il entend mettre en pratique avec son parti, le candidat bloquiste évoque la mise en place d’un crédit d’impôt pour les jeunes diplômés qui souhaitent s’installer en région et un incitatif financier pour les aînés qui veulent continuer à travailler.

Le député sortant fera également front commun avec ses collègues bloquistes pour exiger une hausse des pensions de Sécurité de la vieillesse de 110 $ par mois, « une question de respect et de dignité pour les bâtisseuses et bâtisseurs de notre nation », estime-t-il.

Étant d’origine huronne-wendat, l’avenir des peuples autochtones préoccupe aussi beaucoup Simon-Pierre Savard-Tremblay. « Il existe une souffrance en raison de l’alcoolisme et de la solitude. En impliquant les Premières Nations, on pourrait pallier le manque de main-d’œuvre. C’est une idée que je compte développer », souligne-t-il.

Pour freiner la pénurie de main-d’œuvre qui affecte plusieurs secteurs de l’économie, le candidat bloquiste suspendrait la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE).

Imposer les géants du Web

Concernant l’impact des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) sur la chute des revenus des médias au Canada, Simon-Pierre Savard-Tremblay estime que le temps presse pour obliger les géants du Web à payer des impôts au pays.

« On constate la force du lobby numérique auprès du gouvernement. Les GAFAM doivent être imposés. Nous sommes en phase avec les préoccupations des médias indépendants du Québec. Nous allons revenir à la charge avec ce dossier », promet le candidat local du Bloc québécois.

image