6 novembre 2014
Rallye Aïcha des Gazelles
Se laisser toucher par la culture marocaine
Par: Maxime Prévost Durand
Line Robert participera à la 25e édition du Rallye Aïcha des Gazelles en mars. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Line Robert participera à la 25e édition du Rallye Aïcha des Gazelles en mars. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Dans le cadre de la 25

Publicité
Activer le son

Depuis plus de dix ans, l’idée de participer à ce rallye trotte dans la tête de Mme Robert. Et voilà qu’elle passera du « j’aimerais faire le rallye un jour » à « je participerai au rallye l’an prochain ».

« J’aime toucher à tout, raconte celle qui assurera le rôle de pilote au sein de l’équipage. J’ai envie de me dépasser, de sortir de ma zone de confort. Je le fais aussi beaucoup pour l’aspect culturel, pour être touchée par la population locale. »

Ce voyage s’ajoutera à une liste qui compte déjà des séjours en Thaïlande, qu’elle a visitée à deux reprises, ainsi qu’un « road trip » jusqu’au Mexique il y a plusieurs années, un voyage qui lui avait donné le goût de l’aventure.

La différence cette fois, c’est que Line Robert ne jouera pas uniquement les touristes. Elle devra affronter les déserts marocains pendant près de deux semaines dans le but de parcourir le trajet du rallye sur la plus courte distance possible. « Le but est de faire le moins de kilométrage », rappelle-t-elle.

Et elles ont seulement une carte, une boussole et une règle pour y arriver. Mme Robert et sa coéquipière suivront d’ailleurs une journée de formation sur la navigation en novembre et s’envoleront à San Diego pour trois jours en décembre pour y suivre un entraînement de conduite dans le sable et de mécanique.

D’ici là, leur campagne de financement pour participer au Rallye Aïcha des Gazelles se poursuit avec plusieurs activités, dont une dégustation de différents produits de foie gras et de saucisses, ainsi que de vins locaux, à Beloeil le 13 novembre, dans les locaux du Trait d’Union. Les commanditaires sont également les bienvenus pour aider Line Robert et Roxanne Lafrenière à atteindre le montant de 37 000 $ nécessaire pour participer au rallye.

On peut suivre leur équipage, Oasis du Désert, sur Facebook et via le site www.oasisdudesert.com pour être à l’affût de leurs activités de financement et en apprendre davantage sur leur équipage.

image