5 septembre 2013
Usine de Saint-Hyacinthe
Seconde vague d’embauche chez Olymel
Par: Jean-Luc Lorry
Olymel planifie une seconde vague d'embauche pour son usine de Saint-Hyacinthe.

Olymel planifie une seconde vague d'embauche pour son usine de Saint-Hyacinthe.

Le besoin de personnel semble à son comble à l’usine Olymel de Saint-Hyacinthe, spécialisée dans le désossage de fesses de porc. Le géant québécois de la transformation de viande recherche 55 candidats pour combler des emplois permanents de soir.

Cette seconde vague d’embauche succède à une première campagne de recrutement qui avait lieu en mars. Au printemps, Olymel offrait 65 postes permanents à temps plein.

L’usine de Saint-Hyacinthe alimente à hauteur de 60 % les usines de surtransformation de porc de Trois-Rivières et de Saint-Henri-de-Lévis et à 40 % le marché australien. Pour répondre à une hausse de la demande, Olymel a ajouté deux lignes de production à son usine maskoutaine. Actuellement, 493 personnes travaillent au centre de production de la rue Saint-Jacques, dont 38 cadres.L’entreprise organisera deux journées d’embauche sur rendez-vous les samedis 14 et 21 septembre.

Acquisition

Olymel est également en mode expansion à Saint-Damase où l’entreprise a fait l’acquisition de Soudure Marc Plante pour un montant de 258 000 $.

À Saint-Damase, Olymel est propriétaire d’une usine d’abattage de poulet. « Nous avons acheté la bâtisse et le terrain adjacent à nos installations pour des considérations futures », a indiqué sans plus de détails Richard Vigneault, porte-parole d’Olymel.

image