12 mars 2020
Hockey collégial
Série égale pour les Lauréats
Par: Maxime Prévost Durand

Ian Lefebvre a ouvert la marque dimanche dans le match #2, remporté 2 à 1 en prolongation par les Lauréats. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La série quart de finale que se livrent les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe et les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent est égale 1 à 1 après un premier week-end d’activités. Chaque équipe a remporté le match disputé à son domicile.

Publicité
Activer le son

Les Patriotes ont ouvert le bal avec une victoire de 6 à 3 chez eux vendredi soir, puis les Lauréats ont rebondi avec un gain de 2 à 1 en prolongation au Stade L.-P.-Gaucher dimanche après-midi. La série se poursuivra ce vendredi à Saint-Laurent, puis le match #4 sera disputé samedi soir à Saint-Hyacinthe. Si elle est poussée à la limite des cinq matchs, la série se conclura le 20 mars au domicile des Patriotes, favoris en vertu de leur 2e place au classement.

Philip-Olivier Rochette et Frédéric Rondeau ont brillé en ce début de série. Rochette a trouvé le fond du filet à deux reprises dans la défaite du premier match, en plus de bâtir le jeu qui a mené au premier but des siens, inscrit par Ian Lefebvre, dans le second duel. De son côté, le capitaine Rondeau a cumulé un but dans chaque partie, dont celui de la victoire en prolongation dimanche, rappelant celui qu’il avait marqué l’an dernier en 2e période de prolongation face à ces mêmes Patriotes pour procurer le titre aux Lauréats. Il a aussi fait sentir sa présence sur le plan physique avec des mises en échec percutantes.

L’entraîneur-chef des Lauréats, Louis-Philippe Blanchet, semblait satisfait de la position de son équipe après les deux premières rencontres, surtout en considérant que ses joueurs n’ont eu que quelques jours pour se préparer pour cette série contrairement aux Patriotes qui, eux, avaient un laissez-passer direct pour les quarts de finale.

« Dans le premier match, on a complètement dominé le jeu en 1re période, mais on est sortis quand même en tirant de l’arrière 2 à 1, a-t-il noté. Ensuite il y a eu plusieurs pénalités appelées contre nous, même si je n’avais pas l’impression qu’on était plus indisciplinés que l’autre équipe. On a eu dix désavantages numériques [contre deux pour l’adversaire] dans les deux dernières périodes. C’est dur de jouer du bon hockey quand tu cours toujours après ta queue comme ça. »

Les Patriotes ont profité de deux de ces avantages numériques pour marquer, puis ils ont refait le coup dans le second match pour créer l’égalité 1 à 1, en milieu de 1re période, à la suite d’une pénalité de Gabriel Lévesque pour coup de bâton.

Au fil de ce deuxième match, on a d’ailleurs senti une certaine frustration naître envers les arbitres dans le camp des Lauréats alors qu’ils étaient les seuls à voir de leurs joueurs être envoyés au cachot. La première pénalité décernée aux Patriotes, en fin de 2e période, a été chaudement applaudie, tant sur le banc maskoutain que parmi les partisans présents dans les gradins.

Même s’ils n’ont compté que deux buts pour l’emporter, les Lauréats ont obtenu plusieurs chances de marquer, notamment des rondelles libres devant le filet où il manquait un joueur pour venir compléter le travail. Une échappée de Philip-Olivier Rochette, sur la réception d’une passe lobée, a aussi été stoppée par le gardien Jonathan Brisson en 3e période.

Du côté des Patriotes, Kevin Lisio a déjà inscrit deux buts jusqu’ici, tout comme son coéquipier Jérémy Brousseau, qui a terminé au 2e rang des meilleurs marqueurs du circuit collégial cette saison.

Le prochain match sera d’une grande importance puisque l’équipe qui l’emportera aura l’occasion de mettre un terme à la série dès samedi soir. Et l’entraîneur Blanchet en est bien conscient. « On est fiers de notre week-end et d’avoir rebondi en gagnant le deuxième match, mais maintenant, c’est à nous d’aller chercher une game sur leur patinoire. »

image