24 mai 2012
Le RÉÉCSH fait don de 20 000 $ à la FECQ
Session suspendue jusqu’en août au Cégep de Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier

Quelques centaines d’étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe s’étaient une fois de plus donné rendez-vous au Cégep de Saint-Hyacinthe, mardi matin, pour ce qui aura été la dernière assemblée générale avant les vacances d’été.

Vendredi, le 18 mai, la direction du Cégep avait annoncé la suspension de la session d’hiver pour tous les étudiants à l’enseignement régulier, suivant les paramètres de la Loi 78 adoptée par le gouvernement.

Mardi, la tenue d’une assemblée extraordinaire des étudiants a permis de faire le point sur le mouvement étudiant et sur les tenants et aboutissants de la Loi 78. Elle était aussi l’occasion pour les membres de demander un vote afin de déterminer s’ils souhaitaient suspendre la session d’hiver jusqu’en août ou encore la reprendre dès mercredi matin, le 23 mai.En effet, au terme de négociations, la direction du collège, les professeurs et le regroupement étudiant avaient convenu d’une entente qui aurait permis aux étudiants, s’ils le souhaitaient, de retourner en classe cette semaine pour terminer au plus tard le 29 juin. Les étudiants présents ont toutefois rejeté l’idée même d’ajouter ce point à l’ordre du jour. Même ceux qui s’affichaient ouvertement contre la grève ont exclu cette possibilité. « Le Cégep a annoncé qu’il suspendait les cours vendredi et par conséquent, plusieurs étudiants ont repris leur emploi ou sont retournés dans leur famille aux quatre coins du Québec », a fait valoir l’un d’eux.De son côté, l’exécutif du regroupement étudiant n’avait pas caché sa crainte de voir des manifestants débarquer devant les portes du collège en cas de reprise des cours. « Avec ce que prévoit la Loi 78 en cas d’infraction, nous pourrions recevoir des amendes importantes à titre d’association étudiante. Nous avons mieux à faire avec notre argent, a noté le président du RÉÉCSH, Anthony Chiasson-Leblanc. Je m’expose personnellement à une amende de 7 000 à 35 000 $ même si je n’encourage pas directement les manifestations. » La session est donc officiellement suspendue au Cégep de Saint-Hyacinthe pour tous les cours à l’enseignement régulier, incluant ceux qui avaient été repris sous injonction. La date de retour en classe, le calendrier et les modalités seront communiqués par le collège au cours des prochaines semaines. Entre temps, le Cégep demeure ouvert. Les cours à la formation continue ainsi que toutes les activités et services prévus pour l’été sont maintenus.

Généreux don à la FECQ

Inquiets de perdre d’importantes sommes sous forme d’amendes, les étudiants ont plutôt choisi de remettre un généreux don de 20 000 $ à la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), afin de soutenir son recours devant les tribunaux pour contester la Loi 78.

C’est le président du RÉÉCSH qui en a fait la proposition en toute fin d’assemblée. L’initiative a été adoptée à l’unanimité.

image