28 mai 2015
Un chantier de 5,8 millions $
Sicotte, Boullé, Laurier Ouest : des travaux par étape
Par: Benoit Lapierre
Les gros travaux d’infrastructures du secteur Laurier Ouest commenceront demain dans la rue Sicotte, entre Blainville et Boullé. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les gros travaux d’infrastructures du secteur Laurier Ouest commenceront demain dans la rue Sicotte, entre Blainville et Boullé. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les travaux d’infrastructures de 5,8 millions $ qui seront effectués de juin à octobre dans le secteur du ­boulevard Laurier Ouest (route 116) à Saint-Hyacinthe ont été planifiés de manière à ce qu’automobilistes et ­résidants en soient affectés le moins possible.

Publicité
Activer le son

Il a d’abord été prévu que le projet serait réalisé étape par étape, segment par ­segment, pour éviter que le chantier s’étire sur toute la zone d’intervention, longue d’environ 700 mètres, à un point très sensible du réseau routier ­maskoutain. « Au fur et à mesure qu’on va avancer, on rouvrira à l’arrière », a indiqué en conférence de presse le directeur du service du Génie, Alain Marcoux.

Des étapes préparatoires, dont la mise en place d’un réseau d’aqueduc de ­surface, ont été réalisées au cours des ­derniers jours, mais les grands travaux vont commencer dès demain, le 29 mai, par la pulvérisation de la chaussée de la rue Sicotte, de Bienville à Boullé. Il s’agit du premier segment de rue qui sera traité, et les travaux d’excavation y débuteront le lundi 1er juin. Ce sera ensuite au tour de l’avenue Boullé, de Sicotte à Laurier Ouest, puis l’entrepreneur s’occupera du boulevard Laurier Ouest en plusieurs étapes, en commençant par le côté nord, de Boullé à Castelneau.

Durant tout ce temps, les deux voies du boulevard Laurier Ouest, côté sud, ­demeureront ouvertes à la circulation, en contresens. Une fois les travaux terminés du côté nord, le trafic y sera dévié et ce sont les voies du côté sud qui seront ­fermées à la circulation.

Les travaux seront réalisés par la firme Groupe AllaireGince Infrastructures, de Granby, en vertu d’un contrat de 5 125 000 $ qui lui a été octroyé le 20 avril. L’installation de deux conduites ­maîtresses d’aqueduc le long de Sicotte, Boullé, Laurier Ouest, entre Bienville et Castelneau, constitue l’un des éléments majeurs du projet. Ces conduites ­augmenteront la capacité du réseau dans l’ensemble du secteur Douville. Une conduite collectrice d’égout pluvial sera aussi ajoutée pour améliorer l’évacuation des eaux dans le même secteur, et il y aura implantation d’une conduite d’égout ­sanitaire pour desservir quelques ­résidences non raccordées au réseau.

Le long du boulevard Laurier, côté sud, la principale intervention consistera en l’installation de deux conduites de ­refoulement des eaux usées qui ­desserviront les postes de pompage Jacques-Cartier et Bellevue.

Il va sans dire que ce chantier perturbera passablement la circulation est-ouest durant tout l’été et une partie de ­l’automne, d’autant plus que les voies touchées mènent tout droit au Cégep, à l’Institut des technologies agricoles, à la Faculté de médecine vétérinaire et au Club de golf de Saint-Hyacinthe. La Ville a donc préparé un plan de communication pour tenir la population bien informée de l’avancement des travaux et sur les ­meilleures façons de contourner le ­chantier. Une signalisation ­directionnelle indiquera aux ­automobilistes les meilleurs trajets ­alternatifs.

La Ville de Saint-Hyacinthe a reçu ­l’assurance de toucher une enveloppe de 3,77 millions $ provenant du Fonds Chantiers Canada-Québec pour financer ce projet, mais à une condition : il devait être complété en 2015, au plus tard.

image