27 août 2015
Smash Hit Combo s’amène au Zaricot
Par: Sarah Daoust Braun
Smash Hit Combo s’amène au Zaricot

Smash Hit Combo s’amène au Zaricot

Smash Hit Combo sera en prestation au Zaricot le 1er septembre dès 21 h en compagnie des groupes Guérilla et Aklaska. Slam Disques

Smash Hit Combo sera en prestation au Zaricot le 1er septembre dès 21 h en compagnie des groupes Guérilla et Aklaska. Slam Disques

Le groupe français Smash Hit Combo ­fera un arrêt au Zaricot à Saint-Hyacinthe le 1

Publicité
Activer le son

Smash Hit Combo est un groupe ­originaire de l’Alsace en France et est actif depuis 2004. Trois albums sont parus au Québec : la compilation Génération Test (2011), Reset (2013) et Playmore (2015).

La formation est un mélange inédit de rapcore, deathcore, djent et nu metal et cherche toujours à expérimenter. « Chaque fois qu’on a un nouvel album, on essaie de travailler les sonorités, de ­surprendre le public. C’est le cas avec Playmore, c’est quelque chose de ­différent, d’original », indique Paul ­Vuillequez, chanteur principal du groupe. Pour ce troisième opus, Smash Hit ­Combo a accueilli un deuxième chanteur, Maxime Keller, qui a composé avec Paul les paroles des 11 pièces de l’album. Pour la musique, tous les membres se sont ­investis. « C’est une réflexion plus ­poussée. Tout le monde a mis sa patte, c’est un travail commun à 100 % », précise Paul Vuillequez.La réflexion de

Pour ce troisième opus, Smash Hit ­Combo a accueilli un deuxième chanteur, Maxime Keller, qui a composé avec Paul les paroles des 11 pièces de l’album. Pour la musique, tous les membres se sont ­investis. « C’est une réflexion plus ­poussée. Tout le monde a mis sa patte, c’est un travail commun à 100 % », précise Paul Vuillequez.

La réflexion de Playmore s’articule ­encore une fois autour des jeux vidéo, ­thématique importante pour le groupe et exploitée depuis leurs débuts. « C’est quelque chose ancré en nous. On aime ça mettre de l’avant certains thèmes et les ponctuer d’anecdotes sur les jeux vidéo », soutient le chanteur. Les références au monde virtuel sont multiples dans les chansons puissantes, aux paroles parfois violentes du groupe. Par exemple dans « Baka », qui signifie idiot en japonais, Smash Hit Combo se penche sur les individus fanatiques des mangas.

Les références au monde virtuel sont multiples dans les chansons puissantes, aux paroles parfois violentes du groupe. Par exemple dans « Baka », qui signifie idiot en japonais, Smash Hit Combo se penche sur les individus fanatiques des mangas.

La scène comme cour de récréation

La formation, qui s’est produite un peu partout en Europe et qui en est à sa ­troisième présence au Québec, est reconnue pour donner une performance des plus électrisantes sur scène.

« La récompense, une fois l’album ­enregistré, c’est la scène, c’est comme la récréation. Il reste que tout est agréable, de la conception des chansons à leur ­interprétation sur scène. Chaque fois, c’est un accomplissement », confie Paul Vuillequez.

Jusqu’à la fin de l’année, Smash Hit Combo sera en tournée pour présenter à ses admirateurs Playmore, qui est sorti au mois de mars. Le public ­maskoutain ­pourra découvrir les ­musiciens lors de leur passage au ­Zaricot le 1er septembre. Même si le groupe est bien occupé, les membres songent déjà au prochain ­album. « On a déjà des idées, des ­thématiques en tête. On a commencé à comploter », lance le chanteur.

image