27 octobre 2016
Entrevue avec KNLO
Soirées bas-canadiennes au Zaricot
Par: Olivier Dénommée
Pourquoi aller voir KNLO et Alaclair Ensemble au Zaricot cet automne? « Parce qu’on est encore jeunes! », affirme le rappeur. Photo Laurence Dauphinais

Pourquoi aller voir KNLO et Alaclair Ensemble au Zaricot cet automne? « Parce qu’on est encore jeunes! », affirme le rappeur. Photo Laurence Dauphinais

En réponse à la température froide et pluvieuse, Le Zaricot a fait appel aux gars d’Alaclair Ensemble, ce collectif de six rappeurs et beatmakers « bas-canadiens » amoureux du franglais et de l’humour satyrique, pour mettre du soleil et de la chaleur dans nos soirées automnales. Et même deux fois plutôt qu’une, puisque KNLO, lui-même membre d’Alaclair, sera en spectacle solo le 29 octobre, soit une semaine avant que le reste de ses frères de rap n’arrive à Saint-Hyacinthe.

KNLO, aussi connu sous le pseudo de KenLo Craqnuques ou de son vrai nom Akena Okoko, joue presque autant avec ses identités qu’il joue avec les rythmes. « Chaque nom va faire quelque chose de différent musicalement, mais ils restent tous légalement liés à Akena Okoko », nous rassure-t-il en entrevue. KenLo Craqnuques s’est fait connaître avec une série de mixtapes au fil des ans où il expérimentait beaucoup avec ses nombreuses influences musicales; sa série Craqnuques compte aujourd’hui neuf albums jusqu’en 2012, représentant chacun une couleur. Avec Alaclair, on l’appelait simplement KenLo, mais maintenant, appelons-le KNLO. « J’ai enlevé l’hésitation dans mon nom », commente-t-il au sujet du subtil changement.

Ce changement se concrétise aussi dans sa musique, puisque Long jeu, paru le 21 octobre, contient une musique moins éclatée pour laisser davantage de place à la voix du rappeur originaire de Québec. Pourtant, KNLO ne considère pas cela comme quelque chose de différent, mais plutôt comme une suite logique. « Lorsque je fais de l’instrumental, la musique est le message en tant que tel. Mais il faut que la musique soit moins chargée pour laisser la place au rap. » Cela n’empêche pas Long jeu de contenir des rythmes colorés et très énergiques, mais aussi quelques passages plus corsés où l’artiste s’amuse à mélanger ses influences du moment. « Ça permet de donner un aperçu d’un rap qui traverse les styles », estime-t-il.

KNLO aura le temps de bien connaître Saint-Hyacinthe, lui qui y jouera ce samedi 29 octobre, en plus du 5 novembre avec Alaclair Ensemble. Voilà l’occasion de doubler votre dose de rap bas-canadien cet automne!

image