18 avril 2013
Solidarité rurale dénonce les coupures conservatrices dans les fonds de travailleurs
Par: Le Courrier

Solidarité rurale du Québec dénonce la décision du gouvernement conservateur d’éliminer graduellement les crédits d’impôt accordés aux investisseurs des fonds de travailleurs.

publicité

Depuis leur création, ces fonds ont investi dans les entreprises de nos villages, dans nos régions, afin de leur permettre de croître chez nous, de créer et de maintenir des emplois locaux.

« Encore une fois, ce gouvernement impose une mesure contre les travailleurs et contre la ruralité québécoise. Le capital investi par les fonds de travailleurs est complémentaire à celui des banques et autres institutions financières ou fonds privés et plusieurs entreprises de nos milieux ruraux ont pu compter sur ces partenariats pour assurer leur croissance, réaliser leurs projets et, dans plusieurs cas, faciliter la relève. L’annonce du gouvernement fédéral menace le développement d’entreprises dans nos communautés et étouffe l’émergence de la créativité que les milieux ruraux ont fait rayonner dans tout le pays. Après le saccage de l’assurance-emploi et les coupures drastiques dans tous les programmes servant à appuyer les milieux ruraux, M. Harper s’attaque encore une fois à nos communautés rurales », a déclaré Claire Bolduc, présidente de Solidarité rurale du Québec. Solidarité rurale du Québec se joint à la position émise par de nombreux organismes et entreprises et demande au gouvernement Harper une révision de la décision afin d’éviter de compromettre le rôle des fonds de travailleurs qui représentent un levier économique majeur pour la vitalité de la ruralité et pour toutes les régions du Québec.

image