31 janvier 2013
Sonia Johnson : l’amour avec un grand A
Par: Le Courrier
Sonia Johnson présentera le spectacle <em>Le Carré de nos amours</em>, le vendredi 8 février au Centre des arts Juliette-Lassonde, dès 20 h 30.

Sonia Johnson présentera le spectacle Le Carré de nos amours, le vendredi 8 février au Centre des arts Juliette-Lassonde, dès 20 h 30.

Artiste, femme de carrière et étudiante à la fois, Sonia Johnson a plusieurs passions et n’en néglige pas une. Alors que la fête des amoureux arrive à grands pas, l’auteure-compositrice-interprète présentera l’album Le Carré de nos amours, le vendredi 8 février, au Centre des arts Juliette-Lassonde à 20 h 30.

publicité

Passion, amour et persévérance sont les mots qui décrivent le mieux Sonia Johnson. Partagée entre la spontanéité du jazz et la poésie de la chanson à texte, cette dernière ne laisse aucune passion au détriment de l’autre. C’est pourquoi elle signe trois textes et huit musiques sur son deuxième album solo Le Carré de nos amours, sur lequel figure une liste impressionnante d’une dizaine de collaborateurs, dont Luc Beaugrand, Stanley Péan, Charly Bouchara, Christian Mistral, Marie-Chantale Gariépy et Claude André.

Bien que le répertoire jazz soit principalement anglais, la chanteuse n’a pas hésité à suivre son instinct et s’est concentrée sur un projet de création de jazz entièrement français inspiré du blues, du swing et de la musique latine, accessible pour ceux et celles qui sont moins familiers avec le genre musical.« C’était ma façon de m’exprimer. Pour moi, ce n’était pas une question de rendre cela accessible. C’est ce qui me parlait », explique Sonia Johnson.« Je me suis rendu compte que le répertoire jazz était plus anglophone, mais je ne suis pas la première à chanter en français, poursuit-elle. Je suis peut-être celle qui a commencé à se démarquer et tant mieux parce que cela ouvre la porte aux autres. Mais je n’ai rien inventé. »Visiblement, elle a fait un bon choix puisque son album a remporté le Juno du Meilleur album jazz vocal de l’année en 2012. Un prix plutôt flatteur pour un opus français dans un gala anglophone.« Quand j’ai gagné au festival en chanson de la Petite-Vallée, en 2008, j’avais reçu cela comme une approbation, relate-t-elle. En remportant ce Juno, ça nous encourage encore plus, mon équipe et moi, à continuer dans cette voie-là. »

Femme accomplie

Décidément, Sonia Johnson a plus d’un tour dans son sac. En plus d’être auteure-compositrice-interprète, elle est sa propre productrice. Un secret qu’elle a bien gardé jusqu’à ce jour.

« Il n’y a pas beaucoup de gens qui le savent, mais je suis aussi ma propre productrice. On ne réalise pas toujours ce que cela demande, mais c’est beaucoup de travail de gestion. Il faut porter deux chapeaux à la fois. Parfois les gens croient que l’on ne peut pas porter tous les chapeaux et bien faire cela. Mais pour ma part, ça marche. Et c’était important pour moi de m’impliquer dans tout. Je prends du plaisir à faire cela. » Johnson est également l’instigatrice du projet Triade, un album paru l’automne dernier sur lequel elle collabore avec les chanteurs Charles Biddle Jr et Annie Poulin, accompagnés des musiciens Marianne Trudel au piano et aux arrangements, Morgan Moore à la contrebasse et Jim Doxas à la batterie.Sans oublier l’album solo sur lequel elle travaille, prévu pour 2014. Chose certaine, Sonia Johnson réservera encore bien des surprises.

image