27 septembre 2018
Coalition Avenir Québec
Soucy déterminée à décrocher un second mandat
Par: Jean-Luc Lorry
Chantal Soucy souhaite que les citoyens de la circonscription de Saint-Hyacinthe lui accordent un second mandat de députée. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Chantal Soucy souhaite que les citoyens de la circonscription de Saint-Hyacinthe lui accordent un second mandat de députée. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

À quelques jours des élections, la députée sortante Chantal Soucy se dit déterminée à décrocher un second mandat dans la circonscription de Saint-Hyacinthe. 

Publicité
Activer le son

« Lors de ma campagne électorale, les citoyens que j’ai rencontrés m’ont dit être tannés des libéraux et, pour eux, le Parti québécois est mort », a indiqué Mme Soucy, en entrevue au COURRIER.

Au sujet de la popularité grandissante de Québec solidaire, Chantal Soucy considère que les propositions de changement de ce parti politique représentent un rêve utopique.

« À la CAQ, nous proposons aussi un vent de changement. Mais contrairement à Québec solidaire, nous sommes réalistes. Nous ne pelletons pas des nuages », souligne Mme Soucy.

Sur le plan économique, elle considère que sa formation dispose d’un trio crédible et chevronné.

Cette équipe est formée de Pierre Fitzgibbon (gestionnaire), Christian Dubé (ex-vice-président de la Caisse de dépôt) et Éric Girard (économiste). « Nous sommes un parti économique qui est aussi sensible aux causes communautaires et sociales », précise Chantal Soucy.

Dans le domaine de la santé, le candidat de la CAQ dans Taillon, le neuropédiatre Lionel Carmant, pourrait succéder à l’ancien ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

« Nous avons une équipe solide. Nous sommes prêts à gouverner », considère-t-elle.

Dossiers locaux

Si elle est élue le 1er octobre, Chantal Soucy compte s’investir dans plusieurs dossiers locaux.

« Nous devons aller chercher une subvention pour construire une voie de contournement qui permettra de désenclaver le Cégep de Saint-Hyacinthe. C’est une question de sécurité. Pour moi, c’est un dossier prioritaire », estime Chantal Soucy.

La députée sortante croit également qu’une subvention de Québec est aussi nécessaire dans le cadre du projet de réaménagement de la promenade Gérard-Côté.

Chantal Soucy rappelle que l’un des engagements de la CAQ est aussi d’offrir à la grandeur du Québec l’accès à internet haute vitesse.

« Ma circonscription compte neuf municipalités. La seule où les citoyens disposent d’internet haute vitesse à la grandeur de la municipalité est Saint-Liboire, déplore la députée sortante. Cette situation représente un frein autant pour le milieu entrepreneurial qu’étudiant. »

Travailler avec les élus

En cas de victoire, Mme Soucy souhaite poursuivre sa collaboration avec les élus locaux qu’elle juge fructueuse.

« Lors de mon dernier mandat, mon rôle a été de les accompagner pour que l’on puisse réaliser des projets pour la communauté sans égard aux différentes couleurs politiques », mentionne-t-elle. Chantal Soucy souligne que, lors de son élection en 2014, elle connaissait peu de monde dans la circonscription. « Je n’étais pas de la région. J’ai déménagé à Saint-Hyacinthe et je me suis intégrée à la communauté maskoutaine », termine avec fierté Mme Soucy. 

image