26 mai 2016
Fondation Guy Bourgeois
Spectacle musical contre le cancer
Par: Amilie Chalifoux
Dr François Perreault; Sylvie Gravel, patiente et instigatrice de la soirée-bénéfice et Guy Bourgeois; président de la Fondation Guy Bourgeois contre le cancer.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Dr François Perreault; Sylvie Gravel, patiente et instigatrice de la soirée-bénéfice et Guy Bourgeois; président de la Fondation Guy Bourgeois contre le cancer. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Fondation Guy Bourgeois contre le cancer n’a pas l’habitude de faire usage des projecteurs. À l’exception faite du vendredi 10 juin alors que se tiendra un spectacle-bénéfice à la salle théâtre La Scène qui mettra en vedette Élizabeth Blouin-Brathwaite et Charlypop.

Publicité
Activer le son

À l’habitude, la Fondation Guy Bourgeois contre le cancer parvient, à l’aide de dons, à verser entre 8 000 $ et 10 000 $ annuellement au service d’oncologie de l’Hôpital Honoré-Mercier. Cette somme est entièrement réservée au financement d’équipements dédiés au bien-être des patients.

Pourquoi dans ce cas organiser une première collecte de fonds? « C’est grâce à elle », répond le président de la Fondation, Guy Bourgeois, en désignant de la main Sylvie Gravel, une patiente à la clinique d’oncologie de Saint-Hyacinthe.

Mme Gravel est une survivante du cancer. Elle a mené le combat à deux reprises. « J’ai eu un premier cancer en 1998 et, depuis ce temps, je cherche une activité pour amasser des fonds. Comme je ne peux pas donner d’argent, c’est la façon que j’ai choisi pour remercier les docteurs et la Fondation. Mais chaque fois que je proposais une idée, tout le monde se désistait. Ce n’est que dernièrement qu’un ami m’a parlé de Charlypop qui a tout de suite embarqué dans le projet », raconte Sylvie Gravel.

Du côté de Charly Niles alias Charlypop, cela était tout naturel pour lui d’accepter la proposition de Mme Gravel. « J’aime m’investir pour des causes et spécialement lorsqu’elles concernent la jeunesse ou le cancer », explique-t-il. Ce dernier a fait appel à une amie, la chanteuse Élizabeth Blouin-Brathwaite, qui n’a pas hésité à accepter l’invitation.

Devant cet élan de générosité et don de soi, Guy Bourgeois a tenu à rappeler ce qui l’a motivé en 1999 à fonder la Fondation Guy Bourgeois alors qu’il se remettait lui-même d’un cancer. « Lorsqu’une personne combat le cancer, cela lui prend tout son change pour se soigner et faire en sorte que ses proches ne s’inquiètent pas trop. C’est pour cette raison qu’il est important de rendre leur quotidien plus confortable et je suis très heureux que Mme Gravel et Charly [Niles] viennent nous aider. »

Les fonds amassés lors de cette soirée serviront à financer l’accessibilité à un réseau Internet sans fil pour les patients de la clinique d’oncologie. Les dépenses pour ce projet varient entre 2 500 $ et 3 000 $, selon le président de la Fondation.

Depuis ses débuts, la Fondation Guy Bourgeois contre le cancer a remis plus de 140 000 $ à la clinique d’oncologie. Cette somme a été dépensée en équipements de toutes sortes, tels que des fauteuils de traitements, des pompes de chimiothérapie à domicile, des perruques et des casques de glace.

Le Dr François Perreault, hématologue à la clinique d’oncologie de Saint-Hyacinthe, a exprimé sa reconnaissance. « En tant que médecin, mon rôle est premièrement de poser un diagnostic précis et deuxièmement d’offrir les meilleurs traitements possible. Et je trouve cela très bien que les gens de la région s’impliquent pour améliorer la condition des patients parce que cela nous apporte de l’aide concrète », dit-il.

Musique et bonne humeur

L’enthousiasme autour du spectacle-bénéfice était palpable lors de la conférence de presse. « Il va y avoir tout un party musical », a lancé Charlypop avant de livrer les détails de la soirée.

Dès 20 h, le chanteur Dan Bonin, accompagné des musiciens de l’école l’Avant-Scène, ouvrira le bal. Charlypop prendra la relève à l’animation en plus d’une performance. Suivront la chanteuse Élizabeth Blouin-Brathwaite et son band.

Les billets sont actuellement en vente dans plusieurs points de vente. On peut s’en procurer à la Brûlerie Mondor, au Restaurant Lussier, à la boutique de vêtements Headrush, au salon Rouge Coiffure ainsi qu’à la salle théâtre La Scène et l’école L’Avant-Scène. Pour plus d’information, on peut communiquer avec la salle théâtre La Scène en composant le 450 252-2522.

image