11 juillet 2013
Recensements 2006 et 2011
Stabilité dans l’emploi à Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier

Le recoupement des données des recensements fédéraux de 2006 et 2011 en ce qui a trait au travail illustre une grande stabilité du marché de l’emploi à Saint-Hyacinthe plutôt que l’apocalypse annoncé le printemps dernier par le Conference Board du Canada.

Alors qu’on avait recensé 25 945 « personnes occupées » à Saint-Hyacinthe en 2006, leur nombre est passé à 25 975 en 2011, indiquent les estimations tirées de « l’Enquête nationale auprès des ménages » de 2011 (ENM). Cette enquête, dont le volet sur l’emploi vient tout juste d’être rendu public, a été réalisée à l’aide du formulaire long du recensement de 2011, auquel les citoyens n’étaient pas tenus de répondre. La fin de la participation obligatoire au recensement complet a d’ailleurs fait chuter le taux de réponse de 98 % (2006) à 68,6 % (2011). L’ENM constitue donc un outil moins précis que les recensements antérieurs.

« Statistique Canada nous a déjà servi une mise en garde quant à la justesse des données sur l’emploi (de l’ENM) », a indiqué au COURRIER Mario Lefebvre, directeur du Centre des études municipales au Conference Board du Canada.Le Conference Board a récemment produit, à partir des données de Statistique Canada, une étude économique sur les villes canadiennes de taille moyenne dont les résultats pour Saint-Hyacinthe ont été fortement contestés.Selon cette étude couvrant la période 2005-2012, le nombre de personnes occupées dans l’agglomération de recensement (AR) de Saint-Hyacinthe s’établissait à 35 500 en 2006, alors qu’au moment du recensement 2006, seulement 28 330 personnes occupées avaient été dénombrées sur ce territoire. En revanche, toujours selon le Conference Board, le nombre de personnes en emploi aurait chuté à 18 800 en 2011 avant de regrimper à 20 400 en 2012. Or, l’Enquête nationale sur les ménages fait plutôt état de 27 985 personnes au travail en 2011, ce qui correspond à une perte de 345 emplois entre 2006 et 2011. On est donc bien loin des 16 700 emplois perdus entre les deux recensements, comme l’affirmait le Conference Board à partir des chiffres de Statistique Canada et de son « Enquête sur la population active ». Notons que l’AR de Saint-Hyacinthe englobe les municipalités voisines de Saint-Dominique et de Saint-Simon.Signalons enfin que sur tout le territoire de la MRC Les Maskoutains, 41 965 personnes occupées avaient été recensées en 2006, comparativement à 43 525 au terme de l’ENM de 2011, ce qui indique une hausse de 1 560 emplois dans la MRC en cinq ans. Bien qu’il entretienne des réserves quant au degré de précision de l’ENM du recensement 2011, Mario Lefebvre ne doute aucunement de la fiabilité des recensements précédents, dont celui de 2006. « Pour nous, les recensements, ce sont des bibles », soutient-il.Il souhaite donc vivement que toutes les communautés du pays fassent pression sur le gouvernement fédéral pour que le recensement de 2016 soit effectué selon les règles qui prévalaient avant celui de 2011.Personnes occupées 2006 2011 Saint-Hyacinthe, ville 25 945 25 975Saint-Hyacinthe, AR (1) 28 330 27 985MRC Les Maskoutains 41 965 43 525(1) AR : Agglomération de recensement (D’après le recensement 2006 et l’ENM 2011)

image