3 décembre 2020
Un projet de 2,2 M$
Stade L.-P.-Gaucher : un nouveau toit en 2021
Par: Maxime Prévost Durand

Depuis quelques années, les visiteurs du Stade L.-P.-Gaucher ont l’habitude de voir apparaître des chaudières pour récolter l’eau qui s’égoutte de la toiture. Celle-ci devrait être refaite l’an prochain. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Stade L.-P.-Gaucher aura un toit tout neuf très bientôt. La Ville de Saint-Hyacinthe vient d’octroyer un premier contrat en vue de la réfection de la toiture du vieil aréna maskoutain, un projet évalué à 2,2 M$ qui se réalisera en 2021.

Publicité
Activer le son

Il s’agira de la première étape d’une cure de rajeunissement que s’apprête à subir le Stade L.-P.-Gaucher dans les prochaines années, laquelle devrait s’étaler en plusieurs phases.

Le projet de réfection du toit n’arrive pas comme une surprise à la Ville, a assuré la directrice des communications, Brigitte Massé, lorsque contactée par LE COURRIER plus tôt cet automne.

« Il est prévu à moyen terme de réaliser une réhabilitation de ce bâtiment tout comme ce fut le cas pour le 1555 Marché public. Nous savions que la toiture devait être remplacée dans un premier temps », a fait savoir Mme Massé. Elle a ajouté que le projet apparaîtra au prochain programme triennal d’immobilisations (PTI), lequel sera dévoilé lors de la séance du conseil municipal du 7 décembre.

La toiture actuelle était tout simplement arrivée à sa fin de vie utile, a-t-elle expliqué. Depuis quelques années, on pouvait d’ailleurs remarquer des chaudières placées ici et là pour récolter l’eau qui s’égouttait des hauteurs de l’aréna.

« Les derniers travaux de toiture ont été réalisés en 1984, a-t-elle indiqué. Cette toiture est en EDPM [un composite d’éthylène, de propylène, de diène et de monomère]. Ce matériel a une espérance de vie de 30 à 35 ans. La toiture actuelle a donc 36 ans et les dernières réparations ponctuelles nous démontrent qu’elle a atteint sa fin de vie utile. »

Un appel d’offres de services professionnels « comprenant toutes les étapes menant à la réalisation complète du projet » avait été lancé en septembre. C’est finalement la firme Beaupré, Michaud et Associés, Architectes qui a été mandatée à la suite de l’octroi d’un contrat s’élevant à 188 903,93 $, qui inclut les plans et devis.

Cette même firme avait réalisé le carnet de santé du Stade L.-P.-Gaucher en 2019, visant à déterminer l’ampleur des travaux à exécuter. Elle avait également été impliquée dans un autre projet de restauration d’envergure à Saint-Hyacinthe en réalisant le carnet de santé du Marché public dans les dernières années.

Plus tôt cet automne, la demande du COURRIER pour obtenir une copie du carnet de santé du Stade L.-P.-Gaucher a été refusée, dans un premier temps par le Service des communications, puis par les Services juridiques de la Ville en accès à l’information. « Nous pourrons cependant faire le point à ce sujet après la présentation du PTI », a répondu Mme Massé, lorsque relancée à cet effet cette semaine. Le document en question a été remis aux élus seulement au cours des dernières semaines.

Rappelons que des travaux de mise à niveau ont déjà été réalisés récemment au Stade L.-P.-Gaucher. En 2019, deux chambres de joueurs et l’espace réservé aux arbitres avaient été rénovés en prévision de la venue en 2020 du tournoi de la Coupe Telus, lequel a finalement été reporté à une autre année en raison de la pandémie. Des améliorations au niveau de l’éclairage avaient aussi été apportées dans ce projet de près de 1 M$.

image