28 décembre 2017
Cité de la biotechnologie
Sterinova passe à des intérêts allemands
Par: Jean-Luc Lorry
Jean-Philippe Gentès, chef de la direction de Sterinova. Photothèque | Le Courrier ©

Jean-Philippe Gentès, chef de la direction de Sterinova. Photothèque | Le Courrier ©

L’acquisition de Sterinova par le géant allemand B. Braun ne mettra pas en péril ses 60 emplois assure la direction de l’entreprise pharmaceutique maskoutaine

L’acquisition de Sterinova par le géant allemand B. Braun ne mettra pas en péril ses 60 emplois assure la direction de l’entreprise pharmaceutique maskoutaine

Quatorze mois après avoir commencé ses opérations, la société pharmaceutique Sterinova située dans la Cité de la biotechnologie vient de vendre la majorité de ses parts à la multinationale allemande B. Braun, a annoncé au COURRIER Jean-Philippe Gentès, chef de la direction de l’entreprise.

Sterinova se spécialise dans la fabrication et la commercialisation de produits stériles injectables prêts à l’emploi. Quant à B. Braun, ce géant allemand de l’industrie pharmaceutique développe de nombreux produits pour le milieu hospitalier ainsi que pour celui des pharmacies. L’entreprise fournit, entre autres, des dispositifs médicaux, des solutions intraveineuses ainsi que des implants en cardiovasculaire, neurochirurgie et orthopédie.

Les fondateurs de Sterinova, Jean-Philippe Gentès et Bertrand Bolduc, deviennent actionnaires minoritaires. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.
« Il s’agit d’une acquisition hautement stratégique. Sterinova poursuivra ses opérations en tant qu’usine de fabrication faisant partie du réseau de production de B. Braun. L’entreprise continuera de commercialiser localement ses injectables prêts à l’emploi en étroite collaboration avec la filiale canadienne de B. Braun », explique Jean-Philippe Gentès, en entrevue au COURRIER.

La filiale au Canada de B. Braun est située à Mississauga en banlieue de Toronto. La direction de Sterinova assure qu’il n’y aura pas de transfert des actifs vers l’Ontario.
Créée en 2012, Sterinova avait obtenu en août 2016 l’approbation de Santé Canada pour vendre aux hôpitaux et aux pharmaciens des seringues pré-remplies d’héparine, un médicament anticoagulant.

Sterinova est toujours en attente d’obtenir le feu vert de la FDA, l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, pour être autorisée à exporter aux États-Unis.

Maintien des emplois

La création de cette entreprise innovante dans le secteur pharmaceutique avait nécessité des investissements totalisant 70 M$.

« Il est possible que l’entreprise allemande investisse dans Sterinova. Cette acquisition représente une excellente nouvelle pour Saint-Hyacinthe et vient sécuriser l’emploi de nos 60 employés », indique Jean-Philippe Gentès.

La construction de l’édifice d’une superficie de 67 000 pieds carrés a été planifiée pour permettre de doubler sa production et d’agrandir l’espace destiné à l’entreposage.
Sterinova restera locataire du centre de développement pharmaceutique (CDP), un bâtiment construit par la Cité de la biotechnologie, une corporation dont les actifs sont aujourd’hui regroupés au sein de Saint-Hyacinthe Technopole. La Cité avait réussi à contracter des emprunts bancaires totalisant 20,3 M$ en obtenant un cautionnement de la Ville de Saint-Hyacinthe à la hauteur de 10 M$.

Pour protéger les autres actifs immobiliers de la Cité de la biotechnologie en cas de pépins financiers, une structure juridique avait été mise sur pied exclusivement pour le projet CDP.
Fondée en 1839, B. Braun regroupe 60 000 employés dans 64 pays. En 2016, B. Braun a réalisé un chiffre d’affaires de 6,47 milliards d’euros. 

image