1 mars 2012
Range Rover Evoque 2012
Stylé comme on l’aime
Par: Marc Bouchard

Une silhouette spectaculaire

publicité

Ceux qui me connaissent savent que je suis un amateur de tout ce que Land Rover peut produire. Mais il y a souvent un bémol, soit en matière de design, soit en matière de performance. Et toujours, toujours, en matière de consommation. Car les Land Rover dans leur forme générale sont immenses, gourmands et malgré un talent indéniable et des capacités impressionnantes, ont plus souvent l’allure d’une boîte à soulier qu’autre chose.

Avec le Evoque, oubliez tout ce que vous connaissez de Land Rover. Ce multisegment de taille raisonnable a su conserver un peu des capacités de ses grands frères, mais est tellement différent qu’on ne peut que l’admirer. Eh oui, je suis tombé en amour, une fois de plus, avec un Land Rover!

Une silhouette spectaculaire

Le Range Rover Evoque n’a rien de commun avec le reste de la famille. Copié presque intégralement sur le concept présenté il y a quelques années dans les salons de l’auto, le LRX, le Evoque en reprend les grandes lignes. On n’a bien entendu pas oublié la calandre distinctive de Land Rover, mais là s’arrêtent les traits génétiques.

Alors que Land Rover nous avait habitués à des véhicules de grandes dimensions, voilà que le Evoque se la joue modeste, avec des dimensions bien en deçà de la moyenne de la famille. Dans les faits, il est au coude à coude avec la plupart des petits utilitaires du monde.Signe distinctif, un toit fortement incliné vers l’arrière, des glaces latérales de petites dimensions et une allure généralement plus sportive. Comble du design, même si notre modèle d’essai comptait quatre portes (5 avec le hayon bien sûr), le Evoque est aussi disponible en version coupé, c’est-à-dire ne proposant que deux portières pour les passagers. Un design dont l’utilité est discutable dans le cas d’un utilitaire sport, mais qui lui confère une allure totalement unique.Seul bémol, cette ligne de toit fuyante a la fâcheuse propriété de réduire considérablement la visibilité vers l’arrière. Et même un conducteur de taille moyenne éprouvera quelques difficultés. Quant à l’habitacle, il est spacieux, bien aménagé, et reprend bien entendu les matériaux traditionnels de la famille, lui donnant du même coup une qualité étonnante.

Partout, ou presque

Le Evoque est, encore et toujours, un fier représentant de la famille Land Rover. Résultat, il est conçu pour affronter la conduite dans presque toutes les conditions et se débrouille avec une aisance remarquable en ville et en campagne.

Pour ne rien renier de son allégeance, on lui a attribué des capacités hors route étonnantes, notamment grâce à sa garde au sol surélevée (plus de 22 centimètres) et au système Terrain response qui permet de sélectionner un mode en fonction du type de terrain, et qui permet vraiment de se lancer à l’aventure, peu importe les conditions. La suspension magnétique optionnelle, le Descent Assist (qui retient le véhicule en descente abrupte) et toutes les autres options permettent aussi de littéralement gravir des montagnes.Mais sur la route, le Evoque a aussi un charme certain… et des capacités bien au-delà de la moyenne. Aidé de ses roues de 20 pouces (qui donnent du charme en style, mais aussi du confort en route), ses suspensions ultra souples et son moteur 2 litres turbo rendent la randonnée sur la route confortable.Quant à la conduite elle-même, elle se traduit par un léger délai dans l’accélération (merci moteur turbo), mais surtout par une précision remarquable de la direction, à une efficacité sans reproche des freins et à une dynamique de conduite tout à fait à la hauteur… nettement supérieure du moins à ce que l’on s’attend en général d’un utilitaire sport.Et, ô comble de bonheur, je n’ai pas eu besoin de renouveler mon hypothèque pour défrayer le coût de l’essence puisque le Evoque s’est montré relativement raisonnable à ce chapitre. J’ai toujours aimé Land Rover, pour les capacités et le style de ces véhicules. Le Range Rover Evoque vient de me donner une raison de plus de le faire…

Forces :

– Conduite dynamique- Capacité hors route- Matériaux bien pensés

Faiblesses :

– Visibilité déficiente- Délai du turbo- Espace arrière limité

Fiche technique

Moteur : 2.0L L4 turbo DOHC 16-soupapesPuissance (ch@tr/min) : 240 CHRoues motrices : 4 roues motricesTransmission : Automatique à 6 rapportsFreins : Disques avant/disques arrièreConsommation estimée : 10,1 l au 100 kmPrix : de 46 995 $ à 60 495 $

image