26 juillet 2012
États généraux
Subvention de 20 000 $ pour la Yamaska
Par: Le Courrier
Le ministre Pierre Arcand, entouré de Sylvain Michon, président de l’Organisme de bassin versant de la Yamaska (à gauche) et de Paul Sarrazin, président de la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska.

Le ministre Pierre Arcand, entouré de Sylvain Michon, président de l’Organisme de bassin versant de la Yamaska (à gauche) et de Paul Sarrazin, président de la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska.

Les initiateurs de la pétition lancée dans le bassin de la Yamaska en novembre 2011 pour demander au gouvernement la tenue d’états généraux sur la rivière ont atteint leur premier objectif.

publicité

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, était de passage à Granby mardi pour confirmer le versement d’une aide financière de 20 000 $ à l’Organisme du bassin versant (OBV) de la Yamaska pour l’organisation de ces états généraux. Cette subvention devra être employée à l’élaboration d’un document de consultation, à la tenue de consultations publiques et à la rédaction d’un rapport.

« La rivière Yamaska reste en tête d’un bien triste palmarès, celui des rivières les plus polluées du Québec », a déclaré le ministre Arcand en conférence de presse. Il a souligné que malgré toute la surveillance et les interventions dont la Yamaska a fait l’objet au fil des ans, son état demeurait extrêmement préoccupant, notamment en raison d’habitats fauniques fortement dégradés.« La Yamaska subit une pression démographique tout à fait constante et il faut en tenir compte (…). Les analyses faites au cours des 30 dernières années indiquent certaines améliorations, mais c’est encore trop peu », a-t-il reconnu.Pour le président de l’OBV Yamaska, Sylvain Michon, les états généraux s’ajouteront aux efforts que l’organisme déploie depuis plus de 10 ans pour sauvegarder le bien collectif que constituent la Yamaska et ses nombreux affluents. « On n’a pas obtenu les améliorations rêvées, mais il y a des interventions qui ont porté fruits, notamment pour la réduction du phosphore », a-t-il signalé. Il a précisé que l’OBV prévoyait tenir des consultations dans plusieurs villes du bassin au cours des prochains mois et déposer le rapport final des états généraux vers le mois de mars 2013.Le ministre Arcand a mentionné que si l’enveloppe de 20 000 $ s’avérait insuffisante pour mener à bien toute l’opération, son ministère pourrait la bonifier en cours de route, selon les besoins.La pétition réclamant des états généraux avait été initiée par la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes de la Yamaska. Son président, Paul Sarrazin, s’est dit très heureux de constater que le gouvernement « avait compris le message ».

image