17 septembre 2020
Grâce au FIMEAU
Subvention de 28 M$ pour les infrastructures d’eau dans la région
Par: Olivier Dénommée

Les élus avaient le sourire facile à la sortie du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe, où les investissements en vertu du programme FIMEAU ont été annoncés. De gauche à droite, on reconnaît Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe, Claude Vadnais, maire de Saint-Liboire, Christian Martin, maire de Saint-Damase, et Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, était de passage le 9 septembre à Saint-Hyacinthe avec de bonnes nouvelles : trois projets en lien avec les infrastructures municipales d’eau recevront au total une somme de plus de 28 millions de dollars en vertu du premier appel de propositions de projets du Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU). À elle seule, Saint-Hyacinthe reçoit plus de 25 M$ pour la mise aux normes de son usine d’épuration.

Publicité
Activer le son

C’est la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, qui a confirmé les trois projets retenus : la mise aux normes de l’usine d’épuration des eaux usées de Saint-Hyacinthe (25,2 M$), la mise aux normes de l’usine de filtration de Saint-Damase (2 164 800 $) ainsi que le prolongement de l’égout et de l’aqueduc des rues Morin et Deslauriers et le déplacement du poste Morin à Saint-Liboire (1 272 000 $), pour une subvention totale de 28 636 800 $ dans la MRC des Maskoutains.

« Cette annonce démontre bien l’importance qu’accorde notre gouvernement à l’environnement. La mise aux normes de nos infrastructures de gestion des eaux usées aura pour effet, notamment, d’améliorer la qualité de l’eau traitée rejetée dans les cours d’eau, une excellente nouvelle pour notre rivière Yamaska », a notamment commenté Mme Soucy en annonçant ces subventions.

Un deuxième pas

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, ne pouvait que se réjouir de ces importants montants qui couvriront environ 75 % des coûts de la mise à jour de l’usine d’épuration, dont la construction date des années 1980. « On parle d’un projet de 33,8 M$ qui vise à installer de nouveaux équipements de traitement à la fine pointe de la technologie. […] Ça aura pour effet d’améliorer l’eau traitée rejetée dans notre précieuse et fragile rivière Yamaska. C’est une excellente nouvelle », assure-t-il, précisant que les appels d’offres auront lieu d’ici la fin de l’année.

L’échéancier prévoit la fin des travaux pour décembre 2023. À terme, le maire espère voir moins d’épisodes de déversements massifs d’eaux usées dans la Yamaska qui ont souvent fait les manchettes après avoir tué par milliers les poissons s’y trouvant.

« Après l’usine de filtration qui a bénéficié de 12 M$ pour sa mise à niveau, la mise aux normes de l’usine d’épuration est un second pas significatif pour relever les défis de demain, ajoute-t-il en précisant que le travail est loin d’être terminé. Chantal Soucy est une alliée précieuse de la Ville. Elle est souvent au front pour nos dossiers et on va continuer à la solliciter! »

Le programme FIMEAU représente une enveloppe totale de 1,5 milliard de dollars pour aider la réfection, l’agrandissement et la construction d’infrastructures municipales. Deux autres appels de projets sont prévus en 2022 et 2024, et le maire Corbeil a déjà fait savoir que Saint-Hyacinthe déposerait un nouveau projet dans le cadre de ce programme, notamment pour le remplacement de 101 kilomètres de conduites, un autre investissement majeur à venir dans les prochaines années.

image