2 avril 2015
Volvo S60 T6 Drive-E 2015
Suédoise raffinée
Par: Marc Bouchard

Le manufacturier suédois Volvo a beaucoup changé au fil des ans. Plus chinois que suédois (il a été racheté par le constructeur GEELY), il a toutefois profité de cette arrivée de fonds pour renouveler quelques-uns de ses modèles et les conduire à une nouvelle étape du développement technique.

Malgré cette nouvelle situation, il faut bien l’avouer, le style et la finition de Volvo n’ont pas tellement évolué. L’on prend place dans le même habitacle de grande qualité et l’on retrouve le même comportement routier offrant un confort parmi les meilleurs du marché.

La Volvo S60 T6 Drive-E 2015 est un modèle qui s’adresse à ceux et celles qui désirent quelque chose d’un peu différent. Il s’agit d’une voiture qui affiche une personnalité unique dans son segment, et qui est principalement en mesure de plaire aux acheteurs qui recherchent avant tout le confort. Si vous ne voulez pas non plus vous afficher au volant d’une voiture de luxe allemande en raison possiblement de leur image, Volvo veut vous rencontrer.

Nouvelle technologie

La technologie Drive-E n’est pas synonyme de motorisation hybride et il n’y a pas de moteur électrique qui vient assister le moteur quatre-cylindres de 2,0 litres qui sert de base au système Drive-E. Cela dit, il s’agit de la technologie la plus écoénergétique offerte par Volvo.

Unique en son genre, le moteur de la T6 Drive-E est à la fois suralimenté et turbocompressé. Il propose 302 chevaux et 295 lb-pi de couple disponible dès 1 800 tr/min, et permet à la S60 d’atteindre 100 km/h en 5,6 secondes, tout en affichant une consommation moyenne de 10,1 litres aux 100 kilomètres en ville et 7,3 litres aux 100 kilomètres sur l’autoroute.

Ainsi outillée, elle est puissante, très puissante même. Cependant, notre modèle d’essai était une traction avant puisque le rouage intégral n’est pas encore offert avec le moteur T6 Drive-E. Un peu trop cependant, ce qui la rend difficile à maîtriser lorsqu’on insiste sur l’accélérateur. Les roues ont alors tendance à vouloir prendre leur propre direction, victime de l’effet de couple dans le volant.

Au volant d’une Volvo, l’on se sent immédiatement en confiance. Le confort est impressionnant et la S60 est plus silencieuse que la grande majorité de ses rivales. D’un autre côté, la direction s’avère communicative et sportive, et il est certainement possible de s’amuser au volant de la S60 T6 Drive-E 2015.

En ce qui concerne la visibilité, elle est quelque peu problématique. La lunette arrière est petite, et la ligne de toit plongeante crée un angle mort important qui est compensé par un système de surveillance qui s’avère bien utile. La caméra de recul règle également le problème de visibilité vers l’arrière, mais comme le système de surveillance des angles morts, la caméra est en option. En effet, il faut prendre la version Premier Plus, offerte à 44 400 $, pour y avoir droit.

Je n’ai pas été particulièrement séduit par le moteur T6 Drive-E de la Volvo S60, mais cela ne veut pas dire que je n’ai pas aimé le modèle globalement. À savoir si le moteur mérite le déboursé supplémentaire, je dirais qu’il faudra attendre la version AWD qui permettra de mieux exploiter ses performances.

Pour le moment, je me tournerais vers une Volvo S60 T6 « normale » à traction intégrale. Je pourrais alors profiter du confort impressionnant de la berline suédoise et de ses performances inspirées tout en économisant assez pour un voyage dans le sud pour deux personnes. Cependant, madame devra voyager léger sinon nos bagages ne pourront suivre à l’aéroport dans le coffre de la S60. Elle pourrait être plus spacieuse, bref.

image