31 décembre 2015
Sur les lieux avec Yann Pocreau
Par: Alice De guise
Sur les lieux avec Yann Pocreau

Sur les lieux avec Yann Pocreau

La plus récente exposition du Centre Expression s’intitule Sur les lieux. Il s’agit, entres autres, du travail photographique des dix dernières années de l’artiste Yann Pocreau. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La plus récente exposition du Centre Expression s’intitule Sur les lieux. Il s’agit, entres autres, du travail photographique des dix dernières années de l’artiste Yann Pocreau. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur les lieux

Publicité
Activer le son

En plus d’avoir immortalisé certains lieux de la ville, par le biais de la photographie, Yann Pocreau s’est approprié le lieu ­d’exposition. « Je voulais m’emparer de toute la salle, la faire mienne. J’ai donc ­utilisé les escaliers ainsi que le puits de lumière qu’on y retrouve. La lumière est une composante essentielle dans mon travail. D’ailleurs, toutes les dix minutes, un jeu de lumière s’active. L’objectif est que les gens soient complètement immergés dans l’œuvre, qu’ils en fassent partie. Bref, c’était important pour moi de travailler avec la spécificité du lieu », explique l’artiste.

Yann Pocreau a également décidé de faire une intervention lumineuse ­visible à l’extérieur du Centre Expression. L’artiste s’est donc approprié la tourelle du Marché public pour toute la durée de l’exposition. L’intervention est visible de 17 h à minuit la semaine et de 17 h à 3 h 30 les fins de semaine.

En plus de la lumière, l’architecture est un sujet qu’il affectionne particulièrement. « En fait, je crois que l’architecture est mon premier grand amour. J’aime ­comprendre comment la lumière anime un bâtiment. J’aime aussi, lorsque je le prends en photo, voir comment l’âme ­narrative s’anime en image. Je m’intéresse également aux bâtiments qui ne sont pas complétés. Par exemple, j’ai un grand intérêt pour les chantiers de construction parce que ce sont des bâtiments en attente de nouvelles vies. Ils sont également des espaces abstraits », souligne-t-il.

L’exposition Sur les lieux est, en quelque sorte, un premier bilan pour l’artiste de 35 ans. Malgré son jeune âge, Yann ­Pocreau œuvre dans le domaine des arts depuis déjà dix ans. L’exposition a été montée de façon à ce que les visiteurs puissent voir l’évolution du ­travail de ­l’artiste. Il est possible de voir cette ­progression dans l’espace, mais pas nécessairement sous forme ­chronologique.

« C’est un bilan touchant pour moi. C’est intéressant puisqu’il est public. Les gens viennent me poser des questions. Ces ­derniers me poussent à faire une certaine introspection par rapport à mon travail. C’est la première fois que je prends du recul par rapport à ma pratique. Dix ans pour le milieu de l’art, c’est tout de même une jeune carrière. Je suis très satisfait de l’exposition et du travail de Manon Tourigny au commissariat », conclut-il.

image