28 avril 2016
Finissants de Littérature et création du Cégep de Saint-Hyacinthe
Sur les traces de Jack Kerouac
Par: Alice De guise
L’exposition des finissants du programme d’Arts, lettres et communications, profil littérature et création est en cours, et ce, jusqu’au 6 mai dans le corridor 4 du Cégep de Saint-Hhyacinthe.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’exposition des finissants du programme d’Arts, lettres et communications, profil littérature et création est en cours, et ce, jusqu’au 6 mai dans le corridor 4 du Cégep de Saint-Hhyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les finissants du programme d’Arts, lettres et communications, profil littérature et création, reviennent de leur dernier stage à l’étranger inscrit à leur parcours préuniversitaire. Cette fois, il s’agissait de retourner sur les traces du célèbre auteur à l’origine de la Beat Generation, Jack Kerouac. Ils ont donc passé huit jours à San Francisco. Pour relater leur aventure, ils ont monté une exposition de photos qui se déroulera jusqu’au 6 mai.

Publicité
Activer le son

Plus qu’un simple voyage, le périple des étudiants avait un but bien précis puisqu’ils devaient présenter une ­conférence à l’Alliance française de San Francisco. La conférence s’articulait ­autour du thème de La Naissance de la modernité au Québec perçu à travers deux oeuvres québécoises, soit dans le ­roman La femme qui fuit d’Anaïs Barbeau-Lavalette ainsi que la chanson Paradis perdu de Jean Leloup. Les ­étudiants ont donc travaillé très fort durant les mois de janvier et février pour être prêts pour le voyage prévu au mois de mars durant la relâche scolaire.

Pour préparer leur visite de San Francisco, ils ont eu à lire plusieurs ­auteurs de la Beat Generation durant leur cours intitulé Littéature des Amériques. Jack Kerouac (Sur la route) serait l’un des initiateurs du célèbre mouvement ­littéraire et artistique.

Les étudiants ont donc exploré la ville en s’appropriant le parcours de ce fameux « beatnik ». Parmi les endroits visités dans le cadre scolaire, on retrouvait entre autres, la prison d’Alcatraz, le pont du Golden Gate, le De Young Museum, le Legion of Honor, sans oublier le City Light Bookstore, temple de la Beat Generation. La librairie et maison ­d’éditions est reconnue pour avoir publié Jack Kerouac, mais aussi Allen Ginsberg (Howl) et William ­Burroughs (Le Festin nu). Les étudiants ont donc eu la chance de s’imprégner de ce lieu mythique. L’exposition se déroulera jusqu’au 6 mai dans le corridor 4 du Cégep de Saint-Hyacinthe. Elle est accessible en tout temps.

image