4 septembre 2014
Surplus budgétaire de 1,1 M$ pour la CSSH
Par: Le Courrier
L’échange de terrains entre la Corporation du Séminaire et la CSSH a permis à cette dernière de s’approprier un surplus budgétaire de 1,1 M$ pour l’année 2014-2015.  Photothèque | Le Courrier ©

L’échange de terrains entre la Corporation du Séminaire et la CSSH a permis à cette dernière de s’approprier un surplus budgétaire de 1,1 M$ pour l’année 2014-2015. Photothèque | Le Courrier ©

L’achat des locaux du Séminaire s’est avéré doublement payant pour la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH). En plus d’avoir mis la main sur une nouvelle école, l’organisation scolaire vient d’adopter un budget équilibré grâce à l’échange de terrains avec la Corporation du Séminaire.

Malgré un manque à gagner de 2,2 M$ pour l’année 2014-2015, la CSSH bénéficiera d’une « année d’exception » en raison d’un surplus budgétaire de 1,1 M$.

Cette somme provient de la transaction entre la CSSH et la Corporation du Séminaire, à la suite d’un échange de terrains d’une valeur de 3,3 M$. Il s’agit d’un gain sur disposition d’immobilisations corporelles qui permet de réduire le total des dépenses pour l’année en cours.

« Cette transaction nous permet, pour cette année seulement, d’équilibrer notre budget puisque le gain réalisé est applicable seulement durant l’année ou se déroule celle-ci. En 2014-2015, nous gardons ainsi la tête hors de l’eau », a affirmé le président de la CSSH, Richard Flibotte.

Le conseil des commissaires a adopté, le 19 août, un budget comprenant des revenus de 154,3 M$ et des dépenses de 153,2 M$.

Puisque le gain sur disposition d’immobilisations corporelles n’est pas récurrent, la CSSH sait d’ores et déjà qu’elle devra plancher sur un plan de redressement de 2,5 M$ pour atteindre l’équilibre budgétaire en 2015-2016.

« Nous devons tous être conscients que la situation financière réelle de notre commission scolaire est grandement fragilisée par les compressions gouvernementales récurrentes, auxquelles s’ajoutent d’une année à l’autre d’autres compressions, elles aussi récurrentes », a rappelé M. Flibotte, qui briguera à nouveau le poste de président aux élections scolaires de novembre.

Le coup de sabre du gouvernement atteint la somme de 2,4 M$ pour l’année en cours. L’aide à la réussite scolaire (970 000 $), l’adaptation scolaire (139 000 $), le transport scolaire (350 000 $), l’administration (142 000 $) et l’effort pour l’atteinte de l’équilibre budgétaire (760 000 $) ont tous vu fondre les sommes qui leur étaient allouées.

Québec a toutefois épargné, pour cette année, les contribuables résidant sur le territoire de la CSSH en maintenant une aide à la réduction de la taxe scolaire.

De nombreux citoyens ont donc reçu ces derniers jours une facture assez similaire à celle de l’an dernier.

image