17 mars 2016
Sussex : un nouveau projet pour Rob Lutes
Par: Alice De guise
Rob Lutes vient présenter son nouveau projet, offert en collaboration avec Michael Emeneau, intitulé Sussex. La formation en profitera pour faire le lancement de son nouvel album, Parade Day. Photo James St-Laurent

Rob Lutes vient présenter son nouveau projet, offert en collaboration avec Michael Emeneau, intitulé Sussex. La formation en profitera pour faire le lancement de son nouvel album, Parade Day. Photo James St-Laurent

Après avoir sorti six albums solos, Rob Lutes présente son nouveau projet, en collaboration avec Michael Emeneau, Sussex. Il s’agit de la rencontre entre une guitare et un vibraphone, mais aussi de la rencontre entre le blues, le jazz et le folk. Les deux comparses, accompagnés de leurs musiciens, seront de passage au Zaricot le 19 mars.

Publicité
Activer le son

Sussex est un projet qui s’est amorcé en 2007 lorsque Rob Lutes et Michael Emeneau se sont retrouvés par hasard à Paris lors d’une tournée de ce premier. Tous deux sont ­originaires de East Riverside au Nouveau-Brunswick. Amis d’enfance et musiciens passionnés, c’est seulement lorsque ­Michael revient vivre à Montréal que le projet s’enclenche officiellement.

« Nous nous étions perdus de vue après le secondaire et avons eu nos carrières ­respectives. Lorsqu’il est venu vivre à ­Montéral en 2011, nous avons eu l’idée originale de mélanger ma guitare à son ­vibraphone. C’était un projet audacieux. Finalement, nos proches ont trouvé que ça sonnait bien (rires). Nous avons donc ­décidé de foncer en composant des chansons originales. Ainsi, nous avons donné naissance à Parade Day, notre ­premier album », explique Rob Lutes.

Sussex, c’est une guitare, un vibraphone, une basse, une trompette et un violon qui vont et viennent entre le jazz, le blues et le folk. L’improvisation est une composante intrinsèque lors des spectacles. L’objectif de la formation est de pouvoir exercer une liberté artistique et de s’éloigner un peu du classique souvent associé à ces genres. Leur musique s’inspire énormément des années 20 et 30. C’est pourquoi ­l’ambiance émanant du Zaricot est tout à fait appropriée pour leur type de prestation.

« C’est la sixième fois que je me produis au Zaricot. J’adore cet endroit, il est parfait pour ce que nous proposons comme ­musique. C’est un petit pub chaleureux qui rappelle un peu l’époque du style de musique que nous faisons. Le 19 mars, nous présenterons les chansons du nouvel album, de mon répertoire, mais aussi des petits bijoux de l’histoire du blues et du jazz », précise-t-il.

La formation profitera également de ce spectacle pour faire le lancement de ­Parade Day. Sur cet album, onze des douze chansons sont des compositions originales. Rob Lutes travaille en collaboration avec Michael Emeneau et parfois avec sa femme pour la création de celles-ci.

« Le spectacle au Zaricot est la ­célébration de ce nouveau projet. Nous avons bien hâte de voir la réception des gens. Nous serons quatre sur scène. Ça risque d’être vraiment agréable comme soirée », conclut le chanteur.

image