29 septembre 2011
Le Zellers de Saint-Hyacinthe épargné
Target avait d’autres visées
Par: Le Courrier
Le magasin Zellers, de Saint-Hyacinthe, ne passera pas sous la bannière Target, mais son avenir reste incertain.

Le magasin Zellers, de Saint-Hyacinthe, ne passera pas sous la bannière Target, mais son avenir reste incertain.

Même si sa survie n’est pas assurée, tout indique que le magasin Zellers, des Galeries de Saint-Hyacinthe, ne sera jamais remplacé par un établissement de la chaîne américaine Target.

Publicité
Activer le son

Ce commerce se trouve parmi les 84 magasins Zellers qui, finalement, n’auront pas été touchés par les tractations, maintenant complétées, entre la chaîne américaine Target et La Compagnie de la Baie d’Hudson, propriétaire des magasins Zellers.

Mais c’est quand même une percée importante que Target va effectuer au Canada avec le concours de La Compagnie de la Baie d’Hudson. Après avoir mis la patte sur 105 emplacements Zellers au mois de mai en faisant l’acquisition de leurs baux, Target vient d’annoncer que dans une deuxième et dernière vague de transactions, elle a choisi 84 emplacements additionnels. Voilà qui porte à 189 le nombre de magasins Zellers qui passent sous la gouverne de Target.La plupart de ces emplacements seront exploités sous la bannière Target à partir du printemps 2013. Selon le communiqué de Target, c’est notamment le cas du magasin Zellers de Beloeil, qui se trouve au Mail Montenach et qui est concerné par l’annonce de cette semaine. Mais selon une rumeur qui court à Beloeil, ce serait plutôt le magasin Canadian Tire du Mail Montenach qui profiterait de l’emplacement Zellers acquis par Target. « Ce sont les employés du Zellers qui nous ont dit que c’est nous qui prendrions la place. Mais je n’ai rien d’officiel, je n’ai pas de communiqué. Ce sont de grosses corporations qui négocient entre elles et tant que c’est en discussion, on ne sait pas grand-chose », a confié Jean Sirois, le gérant du Canadian Tire de Beloeil.Mais pour sa part, il serait très content que son petit magasin de 20 000 pieds carrés puisse prendre de l’expansion dans le grand local que délaissera Zellers. « Nous n’avons pas de centre de jardinage, nous n’avons pas d’espace. On va réciter une neuvaine et si ça arrive, on fait un gros party! », assure-t-il. Ailleurs sur la Rive-Sud, du moins selon ce qui a été annoncé, ce sont des magasins Target qui remplaceront les Zellers à Place Longueuil, aux Promenades Saint-Bruno, au Mail Portobello de Brossard et au Carrefour Richeleu de Saint-Jean.La chaîne Target, qui exploite 1 755 magasins aux États-Unis, n’entend pas garder pour elle tous les emplacements Zellers qu’elle a acquis au Canada. En théorie, elle doit céder ses droits sur 39 d’entre eux à Walmart, autre géant américain du commerce de détail. Huit nouveaux magasins Walmart devrait donc voir le jour au Québec d’ici la fin de l’année 2012, dont l’un dans l’ancien Zellers des Promenades de Sorel-Tracy.

Quel avenir?

Pour les 120 employés du magasin Zellers de Saint-Hyacinthe, comme pour ceux des Zellers de Granby et Drummondville, la tempête Target est passée et la vie continue. Mais qu’y a-t-il à l’horizon? « Les 84 magasins Zellers qui n’ont pas été choisis par Target (sur 273 au total) resteront ouverts pendant que l’entreprise examinera les options qui s’offrent à elle », lit-on dans le communiqué de La Compagnie de la Baie d’Hudson.

En voyant cette compagnie se départir de 189 magasins Zellers en quelques mois seulement, on pourrait croire que ce sont tous les établissements exploités sous cette bannière qui sont appelés à disparaître. Or, à la compagnie, on laisse entendre que ce n’est pas nécessairement le cas et que le maintien des 84 magasins Zellers restants est vraiment l’une des options envisagées. « Absolument », soutient Tiffany Bourré, la porte-parole de la Compagnie de la Baie d’Hudson.Elle a précisé que jusqu’à nouvel ordre, ces magasins allaient continuer de fonctionner comme d’habitude. « Ayant finalisé ses ententes avec Target, la compagnie se concentre sur une stratégie pour ces magasins et on regarde toutes les options », a-t-elle insisté.

image