20 octobre 2011
Duel entre deux puissances de la ligue midget AAA
Tenaces, les Gaulois disposent des Lions
Par: Maxime Desroches
Alexis Guilbault a marqué le quatrième but des Gaulois, vendredi, contre les Lions du Lac-Saint-Louis.

Alexis Guilbault a marqué le quatrième but des Gaulois, vendredi, contre les Lions du Lac-Saint-Louis.

Martin Cadorette souhaitait que sa troupe fasse preuve de caractère face à un rival de division rapide et talentueux, vendredi, au Stade L.-P.-Gaucher. Ses joueurs ont bien répondu à l’appel, réalisant une belle remontée au troisième vingt avant de vaincre les Lions du Lac-Saint-Louis en tirs de barrage.

Les Gaulois, qui ont tiré de l’arrière pendant la majeure partie de ce match axé sur la rapidité et la contre-attaque, ont répliqué coup pour coup aux gros canons des Lions, menés par le joueur de centre vedette Jonathan Drouin, auteur d’un but et de deux mentions d’aide dans une cause perdante.

« Les matchs contre les Lions sont souvent portés sur l’offensive. Ce n’est pas nécessairement ce à quoi on souhaite assister derrière le banc, mais du point de vue des spectateurs, ça donne droit à du jeu excitant et divertissant », a confié le pilote des Gaulois.Avec un recul de 0-2 en milieu de deuxième engagement, les Gaulois se sont finalement inscrits à la marque sur le premier but de la campagne de Carl Durocher, filet qui a donné le ton à une véritable rafale de buts. Celui de Joey Ratelle, qui a déjoué le gardien du Lac-Saint-Louis à 19:58 du deuxième vingt, resserrait le pointage à 4-3 en faveur des Lions avant de retraiter au vestiaire.Les Gaulois sont revenus à la charge en début de troisième période, grâce au troisième filet de la saison d’Alexis Guilbault, marqué avec l’avantage d’un homme. Drouin a toutefois redonné l’avance aux Lions avec son 12e de la campagne, lui qui ne disputait qu’un neuvième match. Le choix de première ronde des Moosheads d’Halifax trône au sommet des pointeurs du circuit midget AAA avec 29 points en 10 matchs.« Il est un joueur dominant, ça ne fait aucun doute. C’est presque impossible de le rayer totalement de la feuille de pointage, surtout qu’il est sur la glace aux deux présences en moyenne », a déclaré Cadorette à son sujet. Lançant au but à 16 reprises au troisième vingt, les Maskoutains ne se sont pas laissé abattre pour autant. Le meilleur marqueur des Gaulois en ce début de saison, Gabryel Paquin-Boudreau, a remis les pendules à l’heure en y allant de son neuvième but sur un bel effort individuel.Le gardien Philippe Desrosiers, qui a stoppé 31 tirs en temps réglementaire, s’est dressé devant deux des trois tireurs du Lac-Saint-Louis en fusillade, tandis que le CAG a trompé la vigilance de Julien Larouche à deux reprises.

Une leçon à retenir

Deux jours plus tard, c’était au tour des Gaulois de voir leurs adversaires revenir de l’arrière, toujours au Stade L.-P.-Gaucher. Disposant d’une confortable avance de 4-1 aux dépens des Forestiers d’Amos après deux périodes, les Maskoutains se sont affaissés, permettant aux visiteurs de marquer trois buts consécutifs, dont le filet égalisateur à 4:25 de la fin du match.

« Après un match aussi émotif que celui qu’on avait disputé vendredi, on anticipait un tel relâchement. On a averti les joueurs au deuxième entracte qu’il ne fallait pas nous contenter de cette avance, mais les Forestiers ont tout de suite pris le momentum au retour du vestiaire. Les gars en ont tiré une leçon. » Pour une quatrième fois en seulement 13 rencontres, le match du CAG a donc nécessité la tenue d’une séance de tirs de barrage, que les Maskoutains ont remporté 1-0. Les Gaulois n’ont encore échappé aucun point en temps supplémentaire cette saison. Philippe Cadorette, auteur de 38 arrêts, a fermé la porte aux Forestiers en fusillade, remportant sa septième victoire de la campagne en autant de départs.« C’est une facette du jeu qui nous sourit jusqu’à présent. Il faut dire que nos gardiens enlèvent beaucoup de pression aux attaquants en multipliant les arrêts. »Avec sa fiche de 11-2-0-0, le CAG continue d’occuper le premier rang au classement général du circuit Gauthier. Il amorce ce dimanche une séquence de cinq parties sur la route. La troupe de Martin Cadorette ne sera de retour sur la patinoire du Stade L.-P.-Gaucher que le samedi 12 novembre.

image