28 août 2014
Tiède!
Par: Pierre Bornais

Voilà probablement un autre qualificatif – pour la Ville – qui pourrait être ajouté à la panoplie orangée que l’on retrouve aux quatre coins du territoire maskoutain. Et dont le but premier est d’illustrer la nature profonde de la communauté maskoutaine.

Tiède, au sens d’un manque d’enthousiasme qui semble devenir petit à petit la marque de commerce d’une population reconnue pourtant pour sa fierté.

La période de vacances annuelles a permis à bien des gens de voyager au Québec et de découvrir des municipalités qui présentent une image enviable de ce qu’elles sont.

Plus l’expérience a été élargie, plus le choc pourra être grand au retour en terre maskoutaine.

Aux entrées officielles de la Ville, des mosaïques florales plus ou moins réussies semblent donner le ton.

Sans oublier le chantier du viaduc Laframboise et la démolition de l’ancien Hôtel des Seigneurs qui présentent une grisaille qu’on espère temporaire.

La vie commerciale fonctionne au ralenti selon toute évidence alors que certains établissements ferment leurs portes; la morosité semble avoir pris le pas sur tout le reste.

Comme s’il suffisait d’afficher – en couleur orange – des énormités « épuisantes » pour proclamer haut et fort que tout va bien!

Pendant ce temps, ce qui semble préoccuper les autorités municipales, c’est d’implanter un nouveau système de stationnement au centre-ville élargi.

En plus d’accroître possiblement les plages horaires, avec des tarifs revus à la hausse, bien sûr; et des préposés zélés à la contravention facile.

Une occasion en or de garnir les coffres de l’administration! Voilà qui viendra compliquer une situation déjà complexe et qui constitue une réponse facile dont les effets pervers se feront sentir au centre-ville.

Il n’y a pas de solution toute faite, mais qui sortira la Ville de la torpeur qui la caractérise de plus en plus?

image