27 mai 2021
Avec son EP
Tom Chicoine se dévoile sous un nouveau jour
Par: Maxime Prévost Durand

Avec son nouvel EP Tom Chicoine dévoile un côté plus country influencé par la musique americana. Photo Marc-André Dupaul

Cinq années, presque jour pour jour, se sont écoulées entre la parution du premier album de Tom Chicoine, , et son nouvel EP, , lancé à la mi-avril. Délaissant le rock au profit d’un son country-folk bien incarné, le natif de Saint-Dominique dit maintenant avoir trouvé son « X ».

Publicité
Activer le son

« C’est ce qui me représente le mieux », affirme l’auteur-compositeur-interprète en évoquant sa plus récente offrande aux influences americana.

Autant dans son champ lexical que dans sa façon d’approcher la musique, Tom Chicoine estime avoir trouvé le créneau qui lui convient, comblant du même coup une case où l’on retrouve peu d’artistes.

Sa participation à Destination Chanson Fleuve, en 2019, a été un point tournant pour lui. Sa performance à Petite-Vallée lui avait notamment valu le prix de la Maison Félix-Leclerc, résidence de création où il a fait la rencontre d’Éric Goulet (Vincent Vallières, Michel Rivard, Renée Martel), qui signe la réalisation du mini-album de cinq pièces. Cette expérience l’a aussi amené à créer le premier extrait de ce nouvel EP, « Lady Mama ».

« C’était un exercice de style qu’on devait faire, raconte Tom Chicoine. Pour être vraiment honnête, je ne l’aimais pas, cette chanson-là, au début. J’avais la semaine pour la finir. J’ai fait une version avec Éric et ça a mûri un peu dans ma tête. Je l’ai fait écouter à des amis et ils ont trouvé ça cool. Je me suis dit que, finalement, c’était peut-être assez bon », lance-t-il en riant.

regroupe cinq chansons, dont quatre de la plume du Dominiquois. Une authenticité s’en dégage alors qu’il a voulu « aller dans des sujets plus précis et personnels » dans son écriture. Le morceau « Plus grande que nature », écrit par le Maskoutain Alex Burger, vient conclure ce EP dans une version complètement différente de celle que propose son auteur sur son propre album, , paru plus tôt cette année.

« Alex, c’est un ami que j’ai rencontré au secondaire à Saint-Hyacinthe et on ne s’est jamais lâché. Ce qui est fou, c’est qu’après toutes ces années, on se retrouve à travailler ensemble et à avoir du fun. […] J’avais juste quatre tounes et il me disait que ça m’en prenait une cinquième pour faire un EP. Finalement, il m’a tendu une perche en me disant qu’il avait peut-être quelque chose pour moi, même si ce n’est pas vraiment le genre de truc qu’il fait habituellement, de donner une toune à quelqu’un. Je ne voulais pas avoir à tout prix sa chanson, mais [quand il me l’a proposée], je voulais juste qu’il soit content de la version que j’allais faire. Finalement, il était super content et ça lui a même fait réaliser comment il voyait sa toune [pour en faire sa propre version]. »

Plusieurs autres collaborateurs ont contribué à ce EP, dont David Marchand (Zouz), Mandela Coupal-Dalgleish (Mon Doux Seigneur) et l’autrice-compositrice-interprète Lou-Adrianne Cassidy, dont on peut entendre la voix sur la pièce-titre et sur le second extrait radio « Summit Circle ».

En solo… et en groupe

Presque au même moment où il lançait son nouvel EP, Tom Chicoine se retrouvait en demi-finales du concours Les Francouvertes avec son groupe Vendôme, qu’il forme avec Cédrik St-Onge, Marc-Antoine Beaudoin et Bruno St-Laurent. La plupart d’entre eux mènent aussi une carrière en solo, mais leur amitié les réunit dans cette expérience artistique de groupe, née de sessions de jam. Un univers indie rock en ressort, à l’opposé de leurs projets respectifs.

« On est juste des amis qui aiment faire de la musique, souligne Tom Chicoine. C’est ce que j’aime de ce projet, c’est un gros partage. Tout le monde écrit des tounes pour le groupe et les propose aux autres. »

En plus de poursuivre ce projet collaboratif, l’artiste de Saint-Dominique dit déjà travailler sur de nouvelles chansons en solo. Il trépigne également d’impatience à l’idée de présenter les chansons de son plus récent EP en spectacle. « J’ai déjà des spectacles prévus cet été, alors on va se croiser les doigts de pouvoir faire un peu de musique live », conclut-il.

image