18 janvier 2018
carte blanche
Tout va très bien!
Par: Pierre Bornais

Est-ce un relent des festivités ayant marqué l’arrivée d’une nouvelle année ou la preuve de l’incroyable naïveté de ceux qui sont aveuglés?

L’économie roule à plein, les profits sont présents, le chômage est à son plus bas niveau depuis des lustres. Tout va très bien, en somme!
Sinon, comment qualifier le climat d’euphorie qui règne sur une partie du monde, en dépit de tous les signes inquiétants pour l’avenir de la Planète et de l’Humanité?
Même le pape François se voit dans l’obligation de souligner que nous sommes à la limite du possible déclenchement d’un conflit nucléaire, alors que les deux belligérants potentiels se livrent une lutte grotesque afin de savoir qui possède le « plus gros bouton » pouvant déclencher un tel séisme et qu’aux quatre coins de l’univers, un véritable repli identitaire est en plein développement, portant au pouvoir des personnes qui veulent revenir à un nationalisme pur et dur.
À ce chapitre, on peut dire que l’exemple vient du sommet, avec un président américain qui étale publiquement son mépris à l’endroit de ceux et celles qui sont différents. Allant même, au nom d’un idéalisme national étriqué, jusqu’à renier la parole donnée et tout sentiment d’humanisme en retirant à des innocents le droit à la liberté et à la paix. Sans oublier cette volonté maladive de tout détruire ce qui a été élaboré par ses prédécesseurs, quitte au final à ruiner même ses alliés les plus convaincus.
Pour ceux qui s’en souviennent, c’est cette fausse euphorie que l’on trouvait jadis dans la chanson « Tout va très bien, madame la marquise! ». Au fil du dialogue, on apprend que, sous cet optimisme factice, la brave marquise a tout perdu, et son mari, et son cheval, et son château, et son domaine…

image