25 janvier 2018
Transport collectif : explosion des coûts
Par: Benoît Lapierre
Transport collectif : explosion des coûts

Transport collectif : explosion des coûts

La MRC des Maskoutains fait face à une importante croissance des coûts d’exploitation en transport collectif dont les effets se feront pleinement sentir en 2021, après épuisement de tous ses surplus en transport.

Rien n’y paraît encore vraiment puisque l’enveloppe budgétaire 2018 en transport augmente d’à peine 4 303 $, atteignant maintenant 1 361 123 $, dont 1 254 993 $ en transport adapté. Mais il a fallu que la MRC puise 65 764 $ dans ses surplus « transport » pour boucler son budget sans augmenter les quotes-parts, ce qu’elle avait déjà dû faire en 2017 (54 084 $ en surplus affectés).
Et les choses n’iront pas en s’améliorant. Le 1er avril 2018, avec l’entrée en vigueur du nouveau contrat du transporteur, la firme Les Promenades de l’Estrie, de Saint-Augustin-de-Desmaures, le taux horaire pour 10 000 heures garanties bondira de 72,55 $ à 85 $. Et pour 2500 heures optionnelles, le taux passera de 49,03 $ à 70 $. Le contrat de sept ans du transporteur, anciennement Autobus des Monts, pourrait atteindre 8 249 456 $ avec les options, taxes incluses. Le seul autre soumissionnaire, Multi-Transports Drummond, avait proposé un taux horaire de base de 95 $.
Les majorations font en sorte que le coût du service, qui se chiffrait à 823 560 $ en 2017, grimpera à 935 610 $ en 2018, puis à 990 000 $ en 2019. « C’est le coût de la vie qui augmente, il n’y a pas d’autre explication. C’est la même réalité partout, mais il faut dire qu’on fonctionne toujours avec la même subvention du ministère des Transports. Il n’y a pas d’indexation depuis des années », a indiqué Micheline Martel, adjointe à la direction générale et directrice au transport. L’aide gouvernementale se chiffrera à 688 234 $ en 2018 pout la cinquième année de suite.
Le service de Mme Martel traite quelque 200 appels par jour en transport adapté, un système qu’utilisent 934 citoyens pour leurs déplacements sur tout le territoire. Les véhicules servent aussi au transport collectif(182 usagers); le service, gratuit avec la passe écolo, est utilisé par des étudiants du Cégep dans une proportion de 95 %.
La flotte du transport collectif de la MRC comporte cinq minibus adaptés, deux autobus adaptés et deux taxis adaptés et englobe tous les véhicules de Taxi Windsor.
« La loi nous oblige à donner 35 heures de service, mais ici, c’est 92 heures par semaine. Après cinq années de coupes, nous avons rétabli la plage horaire qui existait il y a sept ans », a signalé Mme Martel.

image