2 mai 2013
Trois CD enregistrés à la Cathédrale de Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier

La Cathédrale de Saint-Hyacinthe, lieu de culte, se transforme parfois en salle de concert et en studio d’enregistrement.

Publicité
Activer le son

Jacques Boucher, titulaire du grand orgue de l’église Saint-Jean-Baptiste de Montréal, y a produit trois enregistrements.

Pourquoi choisir une cathédrale comme studio d’enregistrement? Selon l’ingénieur de son Rénald Nadeau « la Cathédrale offre une sonorité intéressante. Tout d’abord, tout le bois à l’intérieur offre une acoustique impeccable de même que la nef à trois vaisseaux. De plus, grâce à l’architecture, une cathédrale n’a pas de zone stationnaire ». La Cathédrale de Saint-Hyacinthe possède un attrait architectural incontournable pour l’enregistrement de différentes oeuvres, ce qui ravit les mélomanes, les artistes et les Maskoutains.Récemment, trois CD ont été enregistrés à la Cathédrale de Saint-Hyacinthe. Le premier a été enregistré par l’Ensemble vocal féminin Modulation sous la direction de Lucie Roy, avec la participation de Anne-Marie Suire, soprano et Jacques Boucher à l’orgue. Ce disque présente quatre messes brèves d’auteurs français du 19 e siècle. Le deuxième CD a été enregistré par Benoit Le Blanc, baryton, Sonia Coppey, violoniste et Jacques Boucher, organiste. Une belle occasion d’entendre des hymnes en français et en latin, mais aussi des chants traditionnels connus. Une ouverture à la méditation.Enfin, le troisième CD enregistré à la Cathédrale de Saint-Hyacinthe, présente Gino Quilico, baryton, Caroline Milot, violoncelliste et Jacques Boucher, organiste. À l’écoute, nous apprécions l’exécution d’airs classiques religieux traditionnels. Et une voix tellement en harmonie avec l’orgue et le violoncelle. Il est possible de se procurer ces CD au secrétariat de la Cathédrale au 1900, rue Girouard Ouest ou par téléphone au 450 773-8583 poste 270.

image