20 juin 2019
Construction et agrandissement d’écoles
Trois fois oui à la CSSH!
Par: Rémi Léonard

L’agrandissement de l’école à Saint-Pie se fera à partir de l’immeuble Bon-Séjour, alors que le pavillon Sacré-Cœur avait été considéré dans un premier temps. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le feu vert attendu depuis deux ans pour démarrer la construction de la nouvelle école primaire maskoutaine a finalement été donné ce lundi par le ministère de l’Éducation. Tout aussi attendu, l’agrandissement de l’école de Saint-Pie est lui aussi approuvé, tout comme du côté de Saint-Simon.

Publicité
Activer le son

Il s’agissait des trois demandes d’ajout d’espace soumises par la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH) cet automne, qui ont donc toutes été approuvées. Autant la députée de Saint-Hyacinthe à l’Assemblée nationale, Chantal Soucy, que le président de la CSSH, Richard Flibotte, se sont réjouis cette semaine de ce résultat. « C’est une excellente nouvelle parce que ça vient répondre à des besoins qui sont criants », a réagi M. Flibotte. « Honnêtement, ça dépasse même nos attentes », a-t-il commenté en rappelant que ce sont cinq projets d’ajout d’espace qui ont été autorisés en deux ans. L’an dernier, le Ministère avait effectivement octroyé les fonds pour la construction d’une nouvelle école secondaire et pour l’agrandissement de l’école de Saint-Dominique. Les trois autres dossiers écartés l’an dernier sont ceux qui viennent maintenant d’obtenir l’aval de Québec puisque la CSSH a réitéré les mêmes demandes cette année.

Après avoir travaillé « d’arrache-pied » l’an dernier pour obtenir le financement du projet de Saint-Dominique, Chantal Soucy a indiqué avoir concentré ses efforts en priorité sur Saint-Pie cette année. « C’était ma seule promesse de campagne et je l’ai tenue », s’est félicitée la députée caquiste, devenue vice-présidente de l’Assemblée nationale après la victoire de son parti aux dernières élections.

Généreux Ministère

Les investissements à la grandeur du Québec annoncés en début de semaine par le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge totalisaient 1,7 G$, répartis dans 128 projets. Pour la Montérégie, l’enveloppe s’élevait à 154 M$, dont 16,1 M$ sont allés à la CSSH. C’est en réalité beaucoup plus d’argent qui se rendra éventuellement à Saint-Hyacinthe puisque, dans le cas de la nouvelle école, seulement 10 % du coût total a été octroyé, soit 2,26 M$, afin de lancer le projet par la préparation des plans et devis. La construction de cette nouvelle école pourrait donc nécessiter un investissement autour de 22 ou 23 M$.

Ce nouveau mode de financement convient totalement à la commission scolaire. Richard Flibotte s’est dit convaincu que les sommes vont suivre en temps et lieu et préfère amplement fonctionner de cette manière plutôt que d’attendre un an de plus avant de démarrer le projet. Chantal Soucy a aussi assuré que l’argent est déjà réservé au Conseil du trésor pour ce projet et qu’il sera assurément disponible lorsque la construction sera prête à aller de l’avant.

Quelques classes de plus

Les projets ont même pu être bonifiés par rapport à ce qui avait été demandé à l’automne pour tenir compte du développement de la maternelle 4 ans, accéléré depuis l’élection du gouvernement Legault. La nouvelle école qui doit voir le jour au Domaine sur le Vert comptera comme prévu 18 classes pour le primaire, trois pour la maternelle 5 ans, mais aussi trois autres pour la maternelle 4 ans, a informé le bureau de la députée. La Ville de Saint-Hyacinthe cédera prochainement à la commission scolaire le terrain réservé à cet effet, situé à peu près vis-à-vis le champ de pratique de golf.

À Saint-Simon, l’agrandissement de 7 M$ prévoit cinq classes, dont une pour la maternelle 4 ans, en plus d’un gymnase. À Saint-Pie, ce sont six classes pour le primaire qui seront ajoutées en plus de deux classes pour le préscolaire 4 ans, deux espaces pour le service de garde et une salle polyvalente, toujours selon les informations fournies par la députée. Cet agrandissement est chiffré à 6,8 M$. Même à Saint-Dominique, le projet qui était déjà en cours a été freiné le temps de bonifier le projet d’une classe supplémentaire pour la maternelle 4 ans.

Autre dossier distinct, celui de l’immeuble Saint-Joseph de l’école des Passereaux, fermé depuis la fin de l’année 2017 par mesure de sécurité, pourrait également faire l’objet d’une annonce très bientôt. Une conférence de presse sur ce projet ainsi que sur les autres ajouts d’espace autorisés par le Ministère doit se tenir aujourd’hui (le 20 juin) à l’école des Passereaux. La solution évoquée jusqu’à maintenant impliquait l’agrandissement du pavillon voisin (immeuble Maurice-Jodoin) et la démolition de l’immeuble Saint-Joseph.

image