1 juin 2017
Gala Québec Cinéma
Trois nominations pour Manoir
Par: Olivier Dénommée
Les prix de la meilleure direction de la photographie et du meilleur montage seront remis le 1er juin lors du Gala des artisans, mais il faudra attendre au dimanche 4 juin pour savoir si Manoir reçoit l’Iris du meilleur film documentaire. Image tirée du film

Les prix de la meilleure direction de la photographie et du meilleur montage seront remis le 1er juin lors du Gala des artisans, mais il faudra attendre au dimanche 4 juin pour savoir si Manoir reçoit l’Iris du meilleur film documentaire. Image tirée du film

Après une année 2016 difficile pour le cinéma québécois, l’industrie est revenue en force en 2017, s’offrant un nouveau gala (le Gala Québec Cinéma), de nouvelles statuettes (les prix Iris) et de nouvelles catégories pour récompenser davantage d’artisans du septième art. Le documentaire maskoutain Manoir, coréalisé par Martin Fournier et Pier-Luc Latulippe, est en nomination dans trois catégories.

Publicité
Activer le son

Manoir est nommé pour le prix du meilleur film documentaire, de la meilleure direction de la photographie – film documentaire (Olivier Tétreault) et pour le meilleur montage – film documentaire (Jean-François Lord). Seulement trois prix parmi les 26 remis les 1er et 4 juin sont réservés aux documentaires.

Le grand Gala Québec Cinéma 2017 aura lieu le dimanche 4 juin en direct du Studio 42 de Radio-Canada à compter de 20 h. Il sera animé par les actrices Édith Cochrane et Guylaine Tremblay.

Du manoir au gala

Martin Fournier indique que l’équipe derrière Manoir sera accompagnée de deux « personnages » du documentaire pour vivre un moment spécial et unique. « Nous les avons invités afin qu’ils puissent vivre cette soirée de gala avec nous », explique le Maskoutain, espérant avoir le privilège de monter sur scène avec ceux qui ont touché le monde à travers ce documentaire.

Après le gala, une dernière projection publique de Manoir est prévue, le mercredi 7 juin à 19 h 30 au Zaricot. Elle sera suivie d’une période de questions pour les artisans du film et les personnages présents et, surtout, d’une grande fête « pour remercier la population maskoutaine », explique Martin Fournier. L’admission est libre.

image