2 novembre 2017
En vue de son retour à la compétition
UFC: GSP fait appel à Francis Charbonneau
Par: Maxime Prévost Durand
Francis Charbonneau (au bas, à droite) s'est entraîné avec Georges St-Pierre à plusieurs reprises en octobre en prévision du retour à la compétition de l'ancien champion de l'UFC. Photo Facebook

Francis Charbonneau (au bas, à droite) s'est entraîné avec Georges St-Pierre à plusieurs reprises en octobre en prévision du retour à la compétition de l'ancien champion de l'UFC. Photo Facebook

Pour le dernier mois de sa préparation en vue de son retour à la compétition à l’UFC 217, Georges St-Pierre a fait appel au Maskoutain Francis Charbonneau pour des séances de sparring.

Publicité
Activer le son

Depuis le début octobre, l’athlète de Saint-Hyacinthe s’entraîne deux fois par semaine avec « GSP » au Tristar Gym et au gym privé de l’ancien champion du monde de l’UFC. « Il fait venir trois gars à son entraînement et on fait comme si c’était un vrai combat. On l’affronte chacun notre tour durant un round », raconte Charbonneau en entrevue. C’est l’agent de St-Pierre qui est entré en contact avec le Maskoutain de 34 ans au cours des dernières semaines pour lui demander cette faveur. « C’était une surprise, avoue-t-il, mais c’était excitant. » Georges St-Pierre effectuera son grand retour dans l’octogone samedi au Madison Square Garden alors qu’il affrontera le champion des poids moyens, l’Anglais Michael Bisping. Il y a plus de quatre ans que l’on n’a pas vu le Québécois à l’UFC. « J’ai un style et un poids qui ressemble beaucoup à Bisping, poursuit Charbonneau. C’est pour cette raison qu’il a fait appel à moi. » Ce n’est pas la première fois que Charbonneau entre dans l’octogone avec GSP. Il y a environ cinq ans, alors que St-Pierre était toujours actif dans l’UFC, il avait fait deux séances de sparring avec lui. « Tu peux juste apprendre quand tu t’entraînes avec le meilleur. C’est un gars super généreux, il ne se gêne pas pour donner des conseils même si c’est son camp d’entraînement. » Selon ce qu’a pu constater le Maskoutain, GSP semble dans une forme exemplaire en vue du combat de samedi. « Je le sens en confiance. Il n’a pas l’air rouillé du tout même si ça fait quatre ans qu’il ne s’est pas battu. Il a toujours continué de s’entraîner. » Il s’est également dit impressionné par l’entourage de la vedette de l’UFC. « C’est un gars très simple, mais tu vois qu’il y a beaucoup de monde autour de lui. C’est à un autre niveau. » Blessé au biceps lors de son dernier combat à la mi-juin dans le gala TKO 39, Francis Charbonneau avait dû subir une opération et traverser une longue période de convalescence. Heureusement, il a été rétabli à temps pour accepter l’invitation de Georges St-Pierre. « Lors du premier entraînement, ça faisait trois mois et demi que je n’avais rien fait, mais j’ai quand même été capable de suivre, s’est-il réjoui. C’est encore un peu sensible à la fin des entraînements, mais le chirurgien m’a dit que c’était normal. » Si la blessure l’avait amené à remettre en question la poursuite de sa carrière de combattant d’arts martiaux, cette opportunité unique de s’entraîner avec GSP lui aredonné le goût à la compétition. « Au début, TKO voulait que je sois sur la carte du gala du 8 décembre au Centre Bell, mais c’était trop rapide. Si tout va bien, je devrais me battre en février. »

image