11 mai 2017
Une première en 20 ans
Un ancien des Patriotes repêché dans la LCF
Par: Maxime Prévost Durand
Anthony Gosselin a porté les couleurs des Patriotes durant son passage à l’École secondaire Saint-Joseph, entre 2006 et 2010.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Anthony Gosselin a porté les couleurs des Patriotes durant son passage à l’École secondaire Saint-Joseph, entre 2006 et 2010. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Un premier joueur issu du programme de football des Patriotes de l’École secondaire Saint-Joseph a été sélectionné par une équipe de la Ligue canadienne de football dimanche. Le centre-arrière Anthony Gosselin, d’Otterburn Park, a été choisi au 18e rang par le Rouge et Noir d’Ottawa en deuxième ronde de la séance de sélection.

Publicité
Activer le son

En 20 ans d’existence, les Patriotes n’avaient jamais vu un de leurs joueurs attirer l’attention d’une équipe professionnelle, bien qu’au-delà d’une vingtaine ont réussi à atteindre les rangs universitaires.

Âgé de 24 ans, Gosselin a porté les couleurs du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke au cours des dernières saisons. Ses performances lors des camps régional et national ont fait ouvrir les yeux de bien des équipes cet hiver, si bien qu’il a été le premier joueur sélectionné à sa position dimanche. Il avait été le plus rapide à sa position à la course de 40 verges, en plus d’impressionner au développé-couché avec 30 répétitions.

Utilisé d’abord comme demi-offensif durant ses années au secondaire, il a été converti comme secondeur par les Voltigeurs du Cégep de Drummondville, en division 2 de la ligue collégiale du RSEQ, avant de devenir centre-arrière et ailier rapproché dans les rangs universitaires.

« Une machine de foot »

Déjà avec les Patriotes, les habiletés d’Anthony Gosselin lui permettaient de se démarquer des autres, se souvient Claude Gaudreau, l’entraîneur-chef de l’équipe juvénile à l’époque.

« C’était toute une machine de foot! Il était plus grand et plus gros que tous les autres gars. Il avait de grandes qualités athlétiques et une intelligence du jeu. Notre système de jeu était presque bâti en fonction d’Anthony. »

S’il était un leader naturel sur le terrain, le joueur de 6 pieds 2 pouces avait aussi un impact positif au sein de l’équipe grâce à son attitude. « C’était un vrai gentleman. Sur le terrain, c’était une bête, mais jamais ce n’était pour faire mal aux autres. Il était prêt à aider tout le monde. Juste par son attitude, il entraînait les autres à en donner plus », poursuit son ancien entraîneur.

Un aperçu de la NFL

Il n’y a pas qu’au sein de la LCF que les performances athlétiques d’Anthony Gosselin ont impressionné. Il est aussi tombé dans la mire d’une équipe de la NFL, les Chiefs de Kansas City, la même qui compte dans ses rangs un certain Laurent Duvernay-Tardif.

L’organisation du Missouri l’a invité à participer à son minicamp des recrues au cours des derniers jours, lui permettant d’obtenir un aperçu de la plus grande ligue de football professionnel, une expérience qu’il comptait savourer à souhait.

Le jeune homme d’Otterburn Park se trouvait d’ailleurs à Kansas City lorsque le Rouge et Noir a arrêté son choix sur lui dimanche. Gageons que cette dernière semaine restera gravée longtemps dans la mémoire de ce futur rival des Alouettes de Montréal!

image