18 janvier 2018
Un appel du cœur à Bell Canada
Par: Le Courrier

Cette lettre est tout simplement un cri du cœur et un appel à l’aide des citoyens comme nous. Sachant très bien que la situation est précaire, je dois absolument vous faire part de notre situation. Nous sommes citoyens de la municipalité de Saint-Jude (à 20 km de Saint-Hyacinthe) et sommes desservis par le Groupe Maskatel LP que vous venez tout juste d’acquérir. En apprenant la nouvelle, j’ai enfin eu espoir.

Nous sommes une communauté agricole. Mon conjoint est propriétaire de sa ferme et copropriétaire de la ferme familiale et je suis technologue en imagerie médicale pour un CISSS. Nous sommes une famille de six (deux adultes et quatre enfants d’âge collégial et secondaire). Depuis trop longtemps, on se fait voler, dénigrer et abandonner à cause de notre lieu de résidence! Pourtant, nous n’habitons ni le fond de campagne ni la route non asphaltée. Le réseau médiocre câblé déjà en place arrête à peine à 1 km de notre maison. De là mon appel à l’aide.
Nous avons présentement un réseau LTE (avec récepteur satellite) exécrable fourni par Maskatel pour l’Internet de la maison et nous utilisons votre réseau LTE pour nos cellulaires. Nous avons une ligne téléphonique de Télébec et un satellite Shaw pour la télévision. Je vous rappelle que nous ne sommes pas dans le Grand Nord canadien! En chiffre, le mois passé, nous avons payé : Bell mobilité 329,36 $ – Bell mobilité 122 $ – Bell mobilité 100 $ (nous avons cinq cellulaires) – Télébec 58,90 $ – Xittel 59,73$ – Shaw Direct 114,95 $ pour un grand total de 784,94 $ (je vous épargne les crédits de non-service pour des pannes de satellites et de LTE Maskatel). C’est impensable, non? Il n’y a personne en ville qui payerait ça! Nous sommes au bout du rouleau. C’est inacceptable en 2018!
L’Internet de qualité et de vitesse acceptables est essentiel aujourd’hui. L’Internet, ce n’est pas juste les réseaux sociaux. C’est la gestion de notre meunerie et des robots de traite à distance. C’est aussi les devoirs et leçons de nos enfants. C’est l’éducation de notre fils en programmation. Bref, c’est l’avenir! Alors, expliquez-moi pourquoi on ne s’occupe pas de nous. Pourquoi on ne déroule pas le câble quelques kilomètres plus loin. Imaginez la clientèle… Si vous amenez chez nous le câble de haute vitesse, nous serons clients à vie! Nous pourrions enfin bénéficier de services Internet, de téléphonie et de télévision de bonne qualité, et ce, à un prix équitable. Je pourrais vous écrire des pages d’avantages qu’offre cette clientèle, mais je veux que le seul argument soit le gros bon sens. Soyez les premiers! Soyez la compagnie qui vantera ses mérites d’être à la fine pointe de la technologie et près de ses clients. J’espère que vous prendrez en considération notre témoignage.
Bien à vous,

image