9 octobre 2014
Un automne tout en vins!
Par: Hélène Dion
À mon poste à Rivière du Chêne, où les raisins sont éraflés et égrappés avant d’être amenés au pressoir.

À mon poste à Rivière du Chêne, où les raisins sont éraflés et égrappés avant d’être amenés au pressoir.

Le top 5 des vins dégustés au Jugement de Montréal le mardi 7 octobre au Toqué!

Le top 5 des vins dégustés au Jugement de Montréal le mardi 7 octobre au Toqué!

À l’automne, il y a profusion d’événements vinicoles. C’est aussi le grand moment de l’année pour les vignerons, le résultat de tous les efforts donnés pour obtenir les meilleurs raisins. Je partagerai avec vous une partie de mon expérience au vignoble Rivière du Chêne ainsi que le dévoilement des résultats du Jugement de Montréal 2014.

Publicité
Activer le son

1 – Colli Piacentini Guttorni Superiore 2012, Luretta, 22,95 $ Agent : Alain Bélanger

2 – Beaumes-de-Venise Terres Jaunes 2012, Ferme St-Martin, 24,80 $ Agent : Rézin

3 – Douro Quinta Esteveira 2012, Casal dos Jordoes, 20 $ Agent : La QV

4 – Rioja Crianza 2010, Bodega Fernando Pierola, 25 $ Agent : Mon Caviste

5 – Côtes du Rhône 2011, Château de Montfaucon, 20,70 $ Agent : La Fontaine

6 – IGT Toscana Erta & China 2011, Renzo Masi, 23,05 $ Agent : Société Roucet

7 – Aglianico del Vulture Gricos 2011, Grifalco, 23,37 $ Agent : Symbiose

8 – IGT Lombardie Perlavillas 2011, Triacca, 22,95 $ Agent : Sélection Caviste

9 – Cheverny Envol 2012, Huards, 24,95 $ Agent : La QV

10 – Régnié 2012, Domaine Dupré, 25 $ Agent : Alain Bélanger

La fébrilité de la récolte était palpable samedi dernier au vignoble Rivière du Chêne à Saint-Eustache. Daniel Lalande, propriétaire, accueillait avec l’enthousiasme et la passion qu’on lui connaît, la centaine de vendangeurs venus tenter l’expérience. J’ai participé à cette journée en assistant le maître de chai, Laëtitia Huet, à la réception de la vendange en préparation des fermentations.

Au programme, nous faisions notamment la cueillette du Vidal et du Vandal Cliche pour l’élaboration du vin mousseux en méthode traditionnelle.

Au cours d’une balade au milieu des vignes, Daniel Lalande m’a raconté son histoire, sous un soleil qui annonçait déjà une journée très chaude. C’est en 1998 qu’il a entrepris cette aventure, tout près de l’érablière familiale Lalande. Pour s’y rendre, il faut emprunter une petite route de campagne sinueuse avant de découvrir ce domaine champêtre aux installations des plus modernes.

Il faut vivre l’expérience pour se rendre compte de tout le travail que cela implique. De la taille de la vigne jusqu’à la vendange, on compte sur des maux de dos, des ampoules aux mains, du froid aux pieds et de la chaleur intense pour accompagner les tâches journalières. Mais quand le résultat escompté se trouve dans le verre, c’est un grand sentiment de satisfaction qui est palpable chez les vignerons, œnologues et maitre de chai. J’ai dégusté quelques cuvées de Rivière du Chêne après une journée éreintante qui allait se terminer tard pour certains.

Laëtitia Huet, qui en est à son neuvième millésime, propose une signature où le fruit domine, où l’extraction de la couleur et des tanins se fait dans l’équilibre, la finesse, la fraîcheur et le caractère. Voici mes impressions sur les blancs.

Les vins

William blanc 2013 (Code SAQ : 00744169, Prix : 15,55 $) issu de Vandal-Cliche et d’un peu de Vidal, est tout enfinesse et offre de la vivacité en bouche. Plutôt orienté sur les notes d’agrumes, c’est le vin que vous ouvrez avec un poisson blanc, un peu de fleur de sel et de thym.

La cuvée fermentée et élevée en fûts de chêne français (durant 12 mois) le Phénix blanc, est pour sa part issue de l’assemblage de Saint-Pépin, Frontenac, Vidal et Vandal-Cliche. L’élaboration compte notamment sur le « bâtonnage » qui consiste à remettre les lies en suspension durant la période d’élevage pour ajouter du gras, de la rondeur et une complexité aromatique supplémentaire. Flaveurs d’agrumes et de fleurs qui accompagnent une délicieuse vivacité arrondie par une rondeur affirmée. Ce vin est disponible sur place.

Jugement de Montréal : les résultats

Mardi se tenait la quatrième édition du Jugement de Montréal au restaurant Toqué.

Ce concours, organisé par le RASPIPAV, rassemble chaque année une sélection de vins exclusivement en importation privée. Cette année, le thème visait des « vins rouges de bon rapport qualité prix, disponibles en importation privée, sous la barre des 25 $ ». Au total, 33 vins ont été sélectionnés pour la dégustation, avec un tarif moyen de 22,75 $. J’étais du nombre des jurés et quel plaisir j’ai eu à découvrir la majorité des vins!

Les vins du « vieux monde » étaient en majorité présentés et la France a raflé rien de moins que quatre places dans le top 10. Voici les dix meilleurs vins ainsi que le nom de l’agence avec laquelle il est possible de s’en procurer. La plupart de ces vins seront en dégustation au Salon des Vins d’Importation Privée du RASPIPAV qui se tiendra au marché Bonsecours les 1er, 2 et 3 novembre, avec Normand Laprise, Chef du restaurant Toqué!, comme porte-parole de l’événement.

image