19 novembre 2020
Résidence pour retraités
Un autre promoteur intéressé par Saint-Hyacinthe
Par: Rémi Léonard

Perspective de l’intégration de la future résidence sur le boulevard Casavant Ouest. Image tirée de la présentation en ligne sur le site de la Ville de Saint-Hyacinthe

Plan de l’implantation du projet dans le secteur. Image tirée de la présentation en ligne sur le site de la Ville de Saint-Hyacinthe

Un nouveau projet de complexe pour retraités est dans les plans à Saint-Hyacinthe, cette fois piloté par le Groupe Maurice dans le secteur nord de la ville. Le promoteur planifie la construction d’une résidence de 348 unités près du Provigo du boulevard Casavant Ouest, non loin de l’intersection avec le boulevard Laframboise.

Publicité
Activer le son

L’immeuble projeté ferait jusqu’à 14 étages, d’après la résolution adoptée ce lundi au conseil municipal, et sera implanté dans le vaste stationnement qui jouxte l’épicerie, par derrière le restaurant McDonald’s. On parle d’un investissement de 60 M$, selon la Ville. Un stationnement intérieur sur deux niveaux regroupant 171 places est inclus dans ce complexe ainsi que des espaces commerciaux au rez-de-chaussée.

Avec le dépôt en séance de ce projet particulier de construction, une consultation écrite est ouverte sur le site de la Ville, sous la section « Avis publics », jusqu’au 4 décembre. Le zonage à cet endroit est normalement limité aux usages commercial ou institutionnel et à une hauteur de 13 mètres. L’immeuble projeté ferait plutôt 44 mètres dans sa portion la plus haute. À titre comparatif, c’est légèrement supérieur à l’hôpital Honoré-Mercier, mais 10 mètres de moins que l’hôtel Sheraton, qui fait 17 étages.

La volumétrie n’est toutefois pas uniforme puisque certaines sections sont plutôt limitées à huit étages. Il s’agissait d’une demande du conseil, a indiqué le maire Claude Corbeil. « Au départ, le projet était plus gros », a-t-il commenté, précisant que les démarches sont en cours depuis au moins un an avec le Service de l’urbanisme.

Consultation

Le Goupe Maurice amorce maintenant le processus de consultation citoyenne, a indiqué sa porte-parole Sarah Ouellette, qui précise qu’aucune date de mise en chantier n’est arrêtée pour l’instant. Le promoteur désire plutôt obtenir « l’aval de population » avant de poursuivre le processus. « Bien qu’il souhaite de tout cœur voir ce projet de résidence prendre vie, Le Groupe Maurice ne peut à l’étape actuelle confirmer sa réalisation. Ainsi, par respect pour les citoyens et pour le processus en cours, nous allons nous abstenir de tout commentaire pour le moment », a-t-elle ajouté. Pour son projet maskoutain, le promoteur dit « souhaiter servir le “mieux vieillir” des aînés de Saint-Hyacinthe en permettant à ceux-ci de demeurer dans leur région ».

Le Groupe Maurice œuvre dans la conception, le développement et la gestion de résidences pour retraités et regroupe à ce jour plus d’une trentaine de résidences au Québec, dont, près de chez nous, à Mont-Saint-Hilaire et à Granby. Le Groupe Maurice doit également procéder sous peu à l’ouverture d’une résidence du côté de Sainte-Julie, près de l’autoroute 20.

Le terrain

À Saint-Hyacinthe, le propriétaire du stationnement essentiellement inoccupé où est envisagé ce futur complexe est présentement la fiducie de placements immobiliers Choice Properties, appartenant majoritairement à Loblaws. On ignore l’entente conclue avec le Groupe Maurice pour permettre l’implantation de son projet. Une autre bande de terrain plus réduite serait également utilisée pour le stationnement extérieur, à l’arrière de la résidence. Voisin du cimetière des Sœurs de Saint-Joseph, ce terrain appartient à la congrégation religieuse.

image