10 septembre 2015
Un bilan positif pour la 16e saison de la CJS
Par: Le Courrier
Sur la photo on retrouve, de gauche à droite, de haut en bas : Roxanne Bilodeau, Gabrielle Morency, ­Renaud Lavoie Robichaud, Jérémy Hémond, Julianne Gauvin, Alina-Gabriela Helciug, Krystel Turla ­Vadnais (coanimatrice CJS), Vicky Lauzière (animatrice CJS), Nicolas Bernard, Joshua Flibotte, Élodie Trahan, Anaïs Laplante Clermont, Alexis Demers, Cindy Tassé, Marc-Antoine Lacroix et Samuel Flibotte.

Sur la photo on retrouve, de gauche à droite, de haut en bas : Roxanne Bilodeau, Gabrielle Morency, ­Renaud Lavoie Robichaud, Jérémy Hémond, Julianne Gauvin, Alina-Gabriela Helciug, Krystel Turla ­Vadnais (coanimatrice CJS), Vicky Lauzière (animatrice CJS), Nicolas Bernard, Joshua Flibotte, Élodie Trahan, Anaïs Laplante Clermont, Alexis Demers, Cindy Tassé, Marc-Antoine Lacroix et Samuel Flibotte.

C’est lors d’une soirée sous le thème « Un show de talent! » que les jeunes membres de la Coopérative jeunesse de services (CJS) ont décidé de boucler la boucle de leur saison.

La CJS, c’est 14 jeunes âgés de 12 à 17 ans qui ont eu l’audace de démarrer leur propre coopérative de services pour ­l’été, afin de vivre une expérience de travail enrichissante. Porté par Espace carrière, ce projet a été l’occasion pour ces jeunes entrepreneurs de développer leur potentiel entrepreneurial.

Afin d’y parvenir, les coopérants, ­accompagnés par une animatrice et une coanimatrice, ont reçu plusieurs formations traitant de divers sujets relatifs au milieu du travail, à l’entrepreneuriat, au service à la clientèle, aux techniques de débroussaillement, etc. Les jeunes ont par eux-mêmes déniché, négocié et ­réalisé des contrats pour lesquels les clients se sont dits très satisfaits. Tout en s’initiant aux principes de gestion d’une coopérative, ils ont eu à prendre des ­décisions concernant les finances, les ressources humaines et le marketing de leur entreprise.

C’est avec enthousiasme et professionnalisme qu’ils ont effectué de nombreux travaux, notamment l’arrachage d’herbe à poux à travers la ville de Saint-Hyacinthe, l’animation d’activités de ­sensibilisation à l’herbe à poux dans des camps de jour de la ville, du débroussaillement et du désherbage au Boisé-des-Douze, des tontes de pelouse, des travaux de peinture, de l’entretien ménager et paysager, des nettoyages de vitres et du décapage de fenêtres dans des résidences privées. De plus, ils ont organisé des ­activités d’autofinancement, dont la vente de limonade et de bonbons lors de la vente-trottoir.

La somme de leurs efforts leur a permis d’amasser, ensemble, plus de 6 000 $ pendant la saison. C’est donc avec un portefeuille bien garni, mais surtout avec les yeux débordants de fierté, qu’ils reprennent ­aujourd’hui le chemin de la maison.

image