30 novembre 2017
Accident sur l’autoroute 20 Est
Un camion en feu et une congestion monstre
Par: Maxime Prévost Durand
Un camion transportant du propane a pris feu à la suite d’une sortie de route, nécessitant l’intervention des pompiers de Saint-Hyacinthe.   Photo Dominique St-Pierre ©

Un camion transportant du propane a pris feu à la suite d’une sortie de route, nécessitant l’intervention des pompiers de Saint-Hyacinthe. Photo Dominique St-Pierre ©

Un accident impliquant un camion-benne et un poids lourd transportant du propane a causé la fermeture de l’autoroute 20 en direction est pendant de longues heures lundi matin, créant une véritable commotion sur les différentes artères de Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Vers 9 h 30, un premier camion a heurté le viaduc de la rue Girouard Est alors que sa benne n’était pas complètement abaissée, a expliqué la porte-parole de la Sûreté du Québec, Joyce Kemp. Le conducteur d’un poids lourd qui le suivait a ensuite perdu la maîtrise de son camion et s’est retrouvé dans le fossé en bordure de l’autoroute, puis la cargaison de propane qu’il transportait s’est enflammée. Malgré le côté spectaculaire de l’incident, personne n’a été blessé.
Les répercussions de cet accident ont toutefois été bien réelles pour les automobilistes. Après l’intervention des pompiers pour maîtriser les flammes, le ministère des Transports du Québec a inspecté la structure du viaduc de la rue Girouard Est, forçant la fermeture complète du viaduc et de l’autoroute 20 en direction est.
Une importante congestion s’est rapidement formée sur l’autoroute Jean-Lesage, sur une longueur de plus de cinq kilomètres. Ceux qui souhaitaient poursuivre leur chemin vers Québec ont dû traverser la ville pour accéder à la route 116, créant des bouchons sur toutes les artères principales, qu’il s’agisse du boulevard Laframboise et de la rue Sainte-Anne, de la rue Pratte, de la rue Girouard Est ou encore du boulevard Choquette. L’autoroute 20 a été rouverte partiellement peu avant midi, puis la circulation a pu reprendre normalement en début d’après-midi.
Après inspection, le MTQ a jugé que la structure du viaduc de la rue Girouard Est était sécuritaire. D’autres analyses devaient toutefois être réalisées, forçant une circulation en alternance sur le viaduc. Par ailleurs, les policiers devaient rencontrer les conducteurs impliqués dans le cadre de leur enquête. 

image