1 décembre 2011
Un accident, suivi d'un accident
Un camionneur perd le contrôle
Par: Le Courrier

Un accident impliquant un camion semi-remorque a complètement paralysé la circulation sur l’autoroute Jean-Lesage, lundi matin.

publicité

L’accident s’est produit peu après 9 h, à Sainte-Madeleine, en direction de Montréal. Le chauffeur d’un poids lourd effectuait un dépassement dans la voie de gauche lorsqu’il aurait été distrait, à proximité du kilomètre 120.

Les roues du camion auraient alors touché l’extérieur de la voie pavée, ce qui aurait entraîné la perte de contrôle du véhicule lourd.Le camion semi-remorque s’est alors renversé, poursuivant sa course sur plusieurs mètres et fracassant les glissières en bordure de la route. La cabine du chauffeur s’est complètement détachée de son chargement, soit une citerne remplie de graisse animale. Le camionneur, un jeune homme de 23 ans, a été prisonnier de l’habitacle pendant plus de 45 minutes, alors que pompiers et ambulanciers tentaient de le sortir de sa fâcheuse position. L’homme a été transporté au Centre hospitalier Honoré-Mercier pour de multiples fractures, mais on ne craint pas pour sa vie. La sortie de route a également provoqué un second accident, lorsque l’automobile qui suivait le camion semi-remorque a appliqué les freins à la vue de la catastrophe. La voiture qui suivait n’a pu s’immobiliser à temps et a percuté l’arrière du véhicule. Heureusement, personne n’a été blessé dans cet accident, qui n’a fait que des dommages matériels. L’autoroute 20 Ouest a été complètement fermée à la circulation pendant près de deux heures avant que la voie de gauche ne soit rouverte. La voie de droite a dû être nettoyée d’une bonne quantité de graisse animale qui s’est déversée de la remorque lors de l’accident. L’opération s’est poursuivie jusqu’en fin d’après-midi, lorsque la remorque et la citerne ont pu être remorquées. Contrairement à ce qu’ont rapporté d’autres médias, les piliers du nouveau viaduc de Sainte-Madeleine n’ont pas été touchés dans l’accident, selon la Sûreté du Québec et le ministère des Transports. Les glissières de sécurité seront pour leur part réparées au cours des prochains jours, dans une opération qui nécessitera la fermeture d’une voie.

M-P.G.N.

image