16 août 2012
En attendant un nouveau pavillon au Cégep
Un campus de 2,7 M$ aux Galeries
Par: Le Courrier
Les Galeries St-Hyacinthe accueilleront un campus du Cégep pour cinq ans en échange de 2,7 M$.

Les Galeries St-Hyacinthe accueilleront un campus du Cégep pour cinq ans en échange de 2,7 M$.

Le nouveau campus du Cégep de Saint-Hyacinthe rapportera 2,7 M$ aux Galeries St-Hyacinthe au cours des cinq prochaines années, soit le temps pour le collège maskoutain de mener à terme son projet de construction d’un nouveau pavillon.

publicité

De fait, il est prévu que le campus des Galeries soit temporaire. Le bail de cinq ans pour 20 000 pieds carrés comprend la location ainsi que les frais nécessaires à transformer les anciens espaces à bureaux en des salles adaptées aux cours dispensés par la Formation continue et par Synor, le centre de services-conseils aux entreprises.

Il y a déjà deux ans que la direction du Cégep négociait avec le ministère de l’Éducation pour obtenir l’augmentation de son devis scolaire, qui détermine notamment la superficie du collège. Or, la hausse d’étudiants a été telle que les effectifs dépassent déjà largement les prévisions formulées en début de négociation. « C’est pourquoi le Ministère octroie cet ajout à titre transitoire, le temps d’envisager la construction d’un nouveau pavillon permanent pour regrouper les étudiants sur le campus principal », a expliqué le directeur Roger Sylvestre. Le déménagement de la Formation continue et de Synor est prévu cet automne.

Deux soumissionnaires

Deux soumissionnaires ont répondu à l’appel d’offres lancé en mars.

En plus des Galeries, l’Hôtel des Seigneurs a lui aussi tenté sa chance. L’établissement hôtelier était même prêt à sacrifier des chambres pour les transformer en locaux de classe. Par ailleurs, l’Hôtel était aussi l’un des rares sites à Saint-Hyacinthe pouvant garantir les 200 places de stationnements réservés qu’exigeait le Cégep.« Selon nous, il y avait une compatibilité directe avec le collège puisque nous accueillons déjà les étudiants en stage de l’Institut Vatel Québec – un programme en gestion de l’hôtellerie », a fait remarquer Denis Gilles, le directeur de l’Hôtel. Pourtant, l’appel d’offres ne visait que le déménagement de la Formation continue et de Synor. « Obtenir ce campus aurait tout de même ouvert la porte à des discussions. Nous aurions aimé accueillir de façon permanente les étudiants de Vatel chez nous », a nuancé M. Gilles, soulignant qu’il ne cherchait pas à diversifier ses revenus à tout prix. « Avec le Cégep, il y avait un lien. On ne se mettra pas à soumissionner à d’autres appels d’offres du genre. »L’appel d’offres du collège avait été affiché uniquement en ligne, sur le Sytème électronique d’appels d’offres du gouvernement du Québec (SÉAO). Le Cégep avait également fait parvenir les documents à la Corporation de développement commercial de Saint-Hyacinthe.Le directeur des Galeries St-Hyacinthe, André Brochu, a pour sa part confirmé qu’il avait d’abord été mis au fait des besoins du Cégep en matière de locaux lors d’une rencontre tenue avec la direction du collège, avant que l’appel d’offres ne soit ouvert. « C’était une rencontre informative comme il s’en est peut-être tenu avec d’autres propriétaires d’établissements qui pouvaient répondre aux besoins du Cégep », a précisé M. Brochu.Dès l’automne, le campus des Galeries attirera au centre commercial des dizaines d’étudiants chaque jour, pour un total de 3 000 étudiants annuellement.

image