8 décembre 2016
Au Centre des arts Juliette-Lassonde
Un Casse-Noisette 100 % maskoutain
Par: Olivier Dénommée
Un Casse-Noisette 100 % maskoutain

Un Casse-Noisette 100 % maskoutain

« Notre version est plus mignonne que celles que vous verrez ailleurs parce qu’il y a des petits enfants dedans! », insiste Evelyne Labrecque.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

« Notre version est plus mignonne que celles que vous verrez ailleurs parce qu’il y a des petits enfants dedans! », insiste Evelyne Labrecque. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Tradition parmi les traditions, la popularité du célèbre ballet Casse-Noisette ne se dément pas à l’approche des fêtes : à peu près chaque troupe de ballet présente sa version. Le 11 décembre, l’Atelier de ballet classique de Saint-Hyacinthe vous invite au Centre des arts Juliette-Lassonde pour assister à la sienne, mettant en vedette une production purement maskoutaine.

Chaque deux ans depuis 2006, la troupe présente une nouvelle version de ce classique intemporel. « Même si l’histoire et la musique ne changent pas, les décors, les costumes et les chorégraphies changent à chaque fois et des élèves de différents niveaux font des segments variés d’une fois à l’autre », indique la directrice artistique de l’Atelier de ballet classique, Evelyne Labrecque. Après le succès de la formule en 2014, la troupe offre de nouveau une version « pour les nuls » de Casse-Noisette, avec des narrations qui permettent de situer l’action pour ceux qui ne sont pas familiers avec l’histoire.

Formule maskoutaine

Environ 75 danseurs de l’école (allant des jeunes enfants de 4 ans à des adultes dans la quarantaine, voire plus) sont impliqués dans la représentation, et quelques invités se grefferont au groupe, dont un futur danseur professionnel originaire de la région. « On travaille sur Casse-Noisette depuis la deuxième semaine de septembre, à raison d’une heure à une heure et demie par semaine pour les plus avancés… ce qui n’est pas beaucoup! », précise Evelyne Labrecque, ajoutant qu’elle a passé plus de temps pour créer les costumes que pour monter les chorégraphies. « Tout est 100 % maskoutain ici, autant les enregistrements que les posters, les programmes, les photos, les costumes… La seule exception, c’est le décor qu’on doit faire venir des États-Unis. »

Après la représentation, ses cours pourront être axés sur une nouvelle priorité pour l’hiver : « technique, technique, technique! » D’ici là, tout le monde donne son meilleur, selon la directrice artistique. « C’est un classique, alors on ne peut pas le « botcher »! Mais c’est incroyable de voir comment les élèves en donnent plus que ce que j’en demande! » 

Cette 6e représentation de Casse-Noisette sous la direction d’Evelyne Labrecque aura lieu le dimanche 11 décembre, à 15 h, à la salle Desjardins du Centre des arts Juliette-Lassonde. Il est possible de se procurer des billets par téléphone au 450 778-3388 ou directement à la billetterie du Centre des arts, au coût de 15 $ pour les adultes et 10 $ pour les enfants de 12 ans et moins.

image