25 juillet 2013
Saint-Barnabé-Sud
Un citoyen mécontent des travaux effectués par Transports Québec
Par: Jennifer Blanchette
Situé en bordure de la route 235 entre Saint-Jude et Saint-Barnabé-Sud, ce fossé est rempli de déblais à la suite d'une opération d'entretien de l'accotement menée par Transports Québec.

Situé en bordure de la route 235 entre Saint-Jude et Saint-Barnabé-Sud, ce fossé est rempli de déblais à la suite d'une opération d'entretien de l'accotement menée par Transports Québec.

Un résident de Saint-Barnabé-Sud dénonce l’état dans lequel l’accotement et le fossé longeant la route 235 Sud, entre Saint-Jude et sa municipalité, ont été laissés à la suite de travaux effectués par le ministère des Transports.

C’est en circulant sur cette route, le 19 juillet au matin, que Michel Perron a observé qu’une partie de la végétation et du gravier sur l’accotement avait été retirée puis déversée dans le fossé adjacent.

« Ça va complètement à l’encontre du bon sens », s’est-il désolé, après avoir contacté LE COURRIER. D’après M. Perron, les amoncellements produits par la niveleuse et entassés dans le fossé risquent de provoquer des problèmes à long terme. « C’est illogique, puisque la végétation qu’ils ont arrachée est celle qui retient le gravier de l’accotement et qui empêche l’érosion. En plus, je redoute que les accumulations de terre dans le fossé entraînent des problèmes de drainage », soutient celui qui a plus de 35 ans d’expérience en excavation. Il ajoute, non sans mécontentement, qu’à titre d’entrepreneur, il doit respecter des normes sévères et que « jamais le Ministère ne m’aurait laissé quitter mon chantier dans cet état-là ». Du côté de Transports Québec, on confirme que des travaux d’entretien ont bel et bien eu lieu le 18 juillet. Ils avaient pour but d’éliminer les accumulations d’eau formées sur l’accotement. « À la suite des opérations de déneigement, il y a de la pierre qui s’accumule en bordure de la route, ce qui nuit à l’écoulement de l’eau. Cette opération, l’enlèvement d’andain, consiste donc à retirer les surplus de terre et de gravier à l’aide d’une niveleuse », explique Benoît Lachance, conseiller en communication au ministère des Transports pour l’Est-de-la-Montérégie. L’opération devrait se poursuivre dans les prochains jours avec la pose de gravier sur l’accotement, « pour éviter qu’il y ait une marche entre celle-ci et la route ».

Dans les normes

Malgré ces inquiétudes, Transports Québec maintient que les travaux d’entretien se sont déroulés dans le plus grand respect des normes.

« La partie de la berge qui a été mise à nue respecte la pente prescrite et sera recouverte avec le gravier. Malgré la partie de végétation enlevée, il n’y a pas de danger pour que la nouvelle pierre tombe dans le fossé », soutient M. Lachance. Lorsque questionné au sujet de la recommandation indiquant qu’il doit y avoir au minimum un demi-mètre de végétation à la jonction du fossé et de l’accotement, le conseiller en communication a réitéré que « c’était la façon de procéder et qu’il restait encore beaucoup de végétation ». Il précise que d’aucune façon, les herbes des fossés n’ont été touchées. Pour ce qui est des déblais accumulés dans le fossé, ils y resteront. Selon Transports Québec, ceux-ci se dégraderont très rapidement, sans danger pour le drainage des eaux. Selon l’expertise du Ministère, les amoncellements devraient avoir disparu d’ici un mois environ.

image