19 novembre 2015
Centre de congrès et hôtel haut de gamme
Un complexe de 64 M$ intégré aux Galeries
Par: Jean-Luc Lorry
Un complexe de 64 M$ intégré aux Galeries

Un complexe de 64 M$ intégré aux Galeries

La Ville avait organisé mardi une soirée d’information sur le projet de centre de congrès et d’hôtel. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville avait organisé mardi une soirée d’information sur le projet de centre de congrès et d’hôtel. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe a dévoilé lors d’une soirée d’information publique ­tenue mardi, le cadre financier et l’emplacement précis du futur centre de congrès municipal comprenant un hôtel haut de gamme de 200 chambres qui sera intégré aux Galeries St-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Ce complexe représentera des investissements totalisant plus de 64 M$ dont 25,2 M$ seront assumés directement par la Ville à titre de propriétaire pendant 40 ans du centre de congrès. Rappelons que la municipalité a ­signé un bail emphytéotique avec les Centres d’achats Beauward, propriétaire du centre commercial et du terrain où seront érigés le centre de congrès et l’hôtel.

Pour financer la construction et l’équipement du centre de congrès, la Ville compte adopter le 7 décembre un règlement ­d’emprunt de 23,6 M$. Il faut savoir qu’elle a déjà réduit sa facture initiale de 25,2 M$ en puisant 1,5 M$ dans son fonds d’administration. Elle souhaite cependant arriver à ­rembourser une partie de l’emprunt avec des subventions de 8,4 M$. Si ces dernières ne viennent pas, elle devra se résoudre à éponger le manque à gagner à même ses coffres.

Environ 200 personnes s’étaient déplacées pour connaître plus en détail le projet du futur centre de congrès et hôtel.

Pour présenter le projet et son financement, la municipalité avait convié sur la scène de la salle Desjardins du Centre des arts Juliette-­Lasonde les principaux intervenants dans ce dossier majeur qui permettra la relance du tourisme d’affaires à Saint-Hyacinthe.

Étaient réunis à une même table : Michel Tardif, directeur du service des finances de la Ville; Louis Bilodeau, directeur général de la Ville, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, les architectes Tudor Radulescu de la firme Kanva et Antoine Cousineau de NEUF architecte(s) et André Fortin, vice-président du développement des Centres d’achats Beauward.

Emplacement

Le futur centre de congrès sera directement adossé au magasin BuroPro Citation. Il sera situé en partie à l’emplacement de la rôtisserie St-Hubert, qui sera relocalisée sur le site de l’ex-Hôtel des Seigneurs et du restaurant Pizza Hut qui lui sera démoli.

Le centre de congrès aura deux étages et comptera une superficie de 44 000 pieds carrés pour la tenue d’expositions. La salle principale de 25 000 pieds carrés pourra se subdiviser en neuf espaces ­distincts.

Un parc de verdure rappelant les rangs agricoles sera aménagé sur le toit du centre de congrès. Sur le même niveau, intégré à l’hôtel, une piscine, un spa et un centre de conditionnement seront à la disposition de la clientèle.

La partie hôtel prendra la forme d’une tour de 16 étages, soit trois étages de plus que le défunt Hôtel des Seigneurs.

Un stationnement sous-terrain de 150 cases sera construit en dessous du futur complexe, en plus des 700 cases qui seront mises gratuitement à la disposition de la clientèle.

André Fortin a indiqué que quatre chaînes hôtelières reconnues étaient en discussion avec son entreprise. Le nom de la future bannière ne sera dévoilé qu’au mois de janvier 2016, soit après l’adoption du règlement d’emprunt.

Le maire Claude Corbeil espère que la population ne s’opposera pas à ce projet sur lequel son équipe planche depuis ­plusieurs mois. Un registre sera tenu le ­17 décembre et 768 signatures sont ­nécessaires pour forcer la tenue d’un ­référendum. « Ce complexe va générer sur 40 ans, un milliard de dollars en ­retombées économiques directes et ­indirectes. Je peux vous dire que l’ensemble du conseil est emballé par ce concept », a indiqué le maire Corbeil. Fort de cette nouvelle infrastructure, on compte attirer à Saint-Hyacinthe pas moins de 300 000 congressistes par année.

Afin que la population adhère massivement au projet de centre de congrès, le maire Corbeil prépare une vaste opération de mobilisation citoyenne par l’entremise des réseaux sociaux.

Période de questions

Après la présentation du dossier, seulement cinq personnes sont intervenues pendant la période de questions.

« Avec ce projet, cela serait bien que la Ville pense à tous les commerçants et pas uniquement aux bannières du centre d’achats », a commenté Patrick Cordeau, propriétaire du magasin Raoul Chagnon situé sur l’avenue Sainte-Anne.

Le président de l’Association des ­marchands des Galeries St-Hyacinthe, Robin Tanguay, a tenu à féliciter la Ville pour cette initiative.

Le Maskoutain Roger Saint-Germain a pris le micro pour demander ce qu’il ­adviendrait d’une portion du terrain des Galeries St-Hyacinthe habituellement ­réservé pour entreposer la neige du centre commercial pendant l’hiver. Sur les plans, rien n’est prévu à cet endroit.

« Les clients de l’hôtel auront-ils une vue sur ce dépotoir de neige sale? », a demandé ce résident.

Le responsable des Centres d’achats Beauward pour la partie hôtel a assuré que son entreprise allait se pencher sur la ­question et que cet espace non asphalté aura une autre utilisation.

L’ouverture du centre de congrès et de l’hôtel est prévue pour l’automne 2017.

image