15 juillet 2021
Sérénité - Groupe Robin
Un concept scandinave pour des soins humains
Par: Véronique Lemonde

Nellie Robin, présidente du Groupe Robin (ici au centre), pose avec toute l’équipe derrière le projet de maison de soins Sérénité. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Voilà à quoi pourra ressembler une des aires communes du projet Sérénité. Photo Groupe Robin

C’est en 2018 que Nellie Robin, présidente du Groupe Robin, découvre des maisons de soins aux concepts complètement différents d’ici lors d’un voyage dans les pays scandinaves. C’est à partir de là que le Groupe Robin élabora une maison de soins conçue spécifiquement pour accompagner le plus longtemps possible des résidents avec des problèmes de pertes cognitives, suivant le niveau d’autonomie et le rythme de chacun. La maison de soins Sérénité prendra ainsi forme avec 26 lofts privés et des aires communes stimulantes, au sein du Complexe Le Saphir.
Publicité
Activer le son

« Nous sommes vraiment fiers du chemin que nous avons parcouru pour en arriver à notre maison de soins Sérénité. C’est une belle opportunité pour penser autrement les soins aux aînés. Dans cette maison-là, ce sera différent », indique en conférence de presse Mme Robin.

La maison de soins Sérénité pourra accueillir des couples et des personnes seules et mettra l’accent sur le fait de se sentir « comme à la maison ».

« Les résidents, les couples en particulier, pourront conserver leur autonomie en vivant ici. Si, dans le couple, un est toujours autonome, il pourra également conserver un style de vie qui lui convient, tout en accompagnant son conjoint ou sa conjointe qui vit des pertes cognitives. Notre équipe sera là pour vraiment suivre le rythme des résidents que ce soit des heures de repas variées ou des activités qu’ils apprécient toujours comme du bricolage, la musique, etc. Également, nous misons sur une baisse de la médicamentation des résidents quand cela est possible afin qu’ils soient partie prenante de leur vie le plus longtemps possible », ajoute Nellie Robin.

Sérénité a été conçue en fonction « d’offrir un milieu de vie stimulant où l’on retrouve des espaces qui font écho au chez-soi des résidents, dont un jardin extérieur, un espace musical, un salon familial avec foyer, une véranda, un coin bistro ainsi que des espaces pour les arts, les jeux et la cuisine de groupe. Cet environnement est pensé pour briser l’isolement, maintenir l’autonomie des résidents le plus longtemps possible et favoriser la participation des familles et des proches qui occupent une place importante dans la vie des résidents », peut-on lire dans le document présentant la future maison de soins dont les travaux d’aménagement débuteront sous peu.

À terme, la maison de soins créera une quinzaine de nouveaux emplois dans la région.

image